Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    40 933,09
    -264,99 (-0,64 %)
     
  • Nasdaq

    17 900,67
    -96,26 (-0,53 %)
     
  • Nikkei 225

    40 126,35
    -971,34 (-2,36 %)
     
  • EUR/USD

    1,0915
    -0,0026 (-0,24 %)
     
  • HANG SENG

    17 778,41
    +39,00 (+0,22 %)
     
  • Bitcoin EUR

    58 458,63
    -373,34 (-0,63 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 325,59
    -3,91 (-0,29 %)
     
  • S&P 500

    5 562,76
    -25,51 (-0,46 %)
     

Worldline, au tapis en Bourse et éjecté du CAC 40, face à des actionnaires très remontés

Pavlo Gonchar/Getty Images

Le spécialiste des paiements électroniques Worldline réunit ce jeudi 13 juin ses actionnaires en assemblée générale dans un climat tendu après plusieurs trimestres de déconvenues. Pannes, dégringolade en Bourse, sortie du CAC 40, comptes dans le rouge, plan de départs... rien n'aura été épargné au prestataire français du paiement Worldline ces neuf derniers mois. L'entreprise fait par ailleurs face à la fronde d'un fonds activiste, Bluebell Capital Partners, appuyé en début d'année par un autre actionnaire, Harris Associates, selon le quotidien Le Monde.

Afin d'apaiser les tensions avec ses actionnaires, Worldline a annoncé le 21 mars le resserrement de son conseil d'administration, de 15 à 12 membres, en plus des 2 administrateurs salariés. La société proposera ce jeudi au vote de ses actionnaires l'élection de Wilfried Verstraete, ancien patron de l'assureur-crédit Euler Hermes, pour remplacer l'actuel président par intérim Georges Pauget, qui a pris la suite de Bernard Bourigeaud, décédé en décembre dernier.

Sera aussi proposé comme administrateur de l'ancienne filiale d'Atos le directeur général délégué de Crédit Agricole S.A., l'entité cotée du Crédit Agricole, Olivier Gavalda. Après l'annonce de la création d'une coentreprise en avril 2023, les liens entre Worldline et Crédit Agricole se sont resserrés en début d'année, à la faveur d'une montée de la banque française au capital du spécialiste du paiement. Le discours du directeur général Gilles Grapinet est également très (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Boeing à nouveau sur la sellette, menaces de poursuites en justice
Bourse : le CAC 40 en légère baisse après le statu quo de la Fed
Casino : qui est Athina Onassis, championne équestre élue au conseil d’administration du groupe ?
Bourse : Renault en pleine remontada mais Stellantis à la peine, que faire ?
Casino : vers un accord entre la direction et les syndicats sur le plan social ?