Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 534,52
    -52,03 (-0,69 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 827,24
    -42,88 (-0,88 %)
     
  • Dow Jones

    40 287,53
    -377,49 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,0886
    -0,0014 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    2 402,80
    -53,60 (-2,18 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 982,83
    +713,82 (+1,17 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 391,34
    +60,44 (+4,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,25
    -2,57 (-3,10 %)
     
  • DAX

    18 171,93
    -182,83 (-1,00 %)
     
  • FTSE 100

    8 155,72
    -49,17 (-0,60 %)
     
  • Nasdaq

    17 726,94
    -144,28 (-0,81 %)
     
  • S&P 500

    5 505,00
    -39,59 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    40 063,79
    -62,56 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 417,68
    -360,73 (-2,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2915
    -0,0032 (-0,25 %)
     

Mini Babybel en plein boom : Bel recrute 100 salariés pour tenir la cadence

AlexPro9500 / Getty Images

Alerte emploi en Mayenne. Le groupe Bel a annoncé sa volonté d’embaucher 113 salariés d’ici le mois de septembre, rapporte France Bleu, le 17 juin 2024. En effet, face à la demande, l’entreprise veut augmenter sa production de Mini Babybel. Ce produit est fabriqué dans six usines à travers le monde, à savoir en Slovaquie, dans trois ateliers en Amérique du Sud et deux en France, à Sablé-sur-Sarthe et Évron. Seule la dernière citée, dans le département de la Mayenne, produit exclusivement des Mini Babybel. Ainsi, 5 millions de pièces sortent chaque jour de l’usine mayennaise.

C’est pour cela que le groupe Bel met l’accent sur ce site de production. Les nouveaux employés vont permettre à l’usine de fonctionner sept jours sur sept. Léonard Didiot, le directeur de l'usine Bel à Évron détaille auprès de France Bleu : «Du lundi au vendredi, l'usine est déjà saturée : toutes les lignes tournent 24 h/24. Donc là, il s'agit d'augmenter le temps d'ouverture en ouvrant les week-ends.» La recherche de salariés se concentre donc sur des profils acceptant de travailler les samedis et les dimanches.

Pour ce qui est des postes à pourvoir, le groupe Bel recherche des électro-mécaniciens en maintenance. Par ailleurs, l’entreprise veut trouver des profils ayant un attrait et une compétence pour le secteur de la fromagerie et de l’agroalimentaire. Toutefois, le groupe est assez ouvert pour accepter tout type de candidature. «On va s'occuper de la formation pour eux, pour être en adéquation avec les (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les assurances qui sortent du lot, le retour en force de Quick… L'actu éco en 120 secondes
À 66 euros le gramme, la cocaïne inonde l'Île-de-France : un «tsunami blanc» en plein essor
Paris sportifs : comment les plateformes de jeux en ligne ciblent (toujours) les jeunes
Eric Ciotti au cœur d’une enquête pour «détournement de fonds publics» : «Une boule puante» ?
La dette est «une fragilité française», assure l’ancien Premier ministre Édouard Philippe