Publicité
La bourse ferme dans 6 h 37 min
  • CAC 40

    7 393,15
    -120,58 (-1,61 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 796,51
    -65,36 (-1,34 %)
     
  • Dow Jones

    39 853,87
    -504,23 (-1,25 %)
     
  • EUR/USD

    1,0851
    +0,0007 (+0,07 %)
     
  • Gold future

    2 376,20
    -39,50 (-1,64 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 259,88
    -1 974,91 (-3,23 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 306,66
    -31,52 (-2,36 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,97
    -0,62 (-0,80 %)
     
  • DAX

    18 180,41
    -207,05 (-1,13 %)
     
  • FTSE 100

    8 080,02
    -73,67 (-0,90 %)
     
  • Nasdaq

    17 342,41
    -654,99 (-3,64 %)
     
  • S&P 500

    5 427,13
    -128,61 (-2,31 %)
     
  • Nikkei 225

    37 869,51
    -1 285,34 (-3,28 %)
     
  • HANG SENG

    17 004,97
    -306,08 (-1,77 %)
     
  • GBP/USD

    1,2888
    -0,0019 (-0,15 %)
     

CAC 40 : la Bourse de Paris plombée par Airbus, qui connaît un gros trou d’air

Wikimedia

La Bourse de Paris reculait de 0,67% dans les premiers échanges mardi, au lendemain d'une nette hausse, plombée notamment par la chute d'Airbus après avoir abaissé ses perspectives financières et de livraison. L'indice vedette CAC 40 reculait de 51,70 points à 7 655,19 points vers 09H50. La veille, il avait gagné 1,03%. La séance est notamment marquée par la chute de 10% d'Airbus qui a dégradé ses perspectives financières de l'année et pénalisait aussi les cours d'autres valeurs du secteur. Mais en dehors de l'activité des entreprises, la cote parisienne évolue avec moins de remous que début juin, sans toutefois parvenir à retrouver ses niveaux avant la dissolution de l'Assemblée nationale. «Reste à savoir quel pourrait être l'effet à long terme sur l'économie et les marchés d'un blocage persistant» en cas d'absence de majorité absolue, détaille Christopher Dembik, conseiller en investissement chez Pictet AM.

L'agenda économique du jour reste peu fourni, avec comme principal évènement la confiance des consommateurs américains. Les investisseurs prêteront aussi attention aux discours des banquiers centraux, notamment américains. Les investisseurs attendent surtout des chiffres sur l'inflation vendredi. Sur le marché obligataire, l'écart entre les taux allemands, qui font référence en Europe, et français se réduisait encore mardi. Le taux français à 10 ans valait 3,15%, contre 3,18% la veille et celui de l'Allemagne 2,40%, contre 2,42%.

L'avionneur européen Airbus, sixième plus grosse (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

BNP Paribas, Société générale, Crédit agricole… nos banques forcées à de grosses économies ?
Airbus déçoit et plonge en Bourse, le motoriste Safran emporté dans sa chute
Eurofins Scientific contre-attaque face à Muddy Waters et panse ses plaies en Bourse
Les Émirats arabes unis veulent frapper un gros coup en rachetant un géant européen de la chimie
Bourse : la chute du bitcoin augure un krach du Nasdaq mené par Nvidia, alerte un courtier