Publicité
La bourse ferme dans 5 h 12 min
  • CAC 40

    7 376,15
    -137,58 (-1,83 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 780,77
    -81,10 (-1,67 %)
     
  • Dow Jones

    39 853,87
    -504,23 (-1,25 %)
     
  • EUR/USD

    1,0859
    +0,0015 (+0,14 %)
     
  • Gold future

    2 372,90
    -42,80 (-1,77 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 030,09
    -2 202,35 (-3,60 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 309,60
    -28,58 (-2,13 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,17
    -1,42 (-1,83 %)
     
  • DAX

    18 158,75
    -228,71 (-1,24 %)
     
  • FTSE 100

    8 089,36
    -64,33 (-0,79 %)
     
  • Nasdaq

    17 342,41
    -654,99 (-3,64 %)
     
  • S&P 500

    5 427,13
    -128,61 (-2,31 %)
     
  • Nikkei 225

    37 869,51
    -1 285,34 (-3,28 %)
     
  • HANG SENG

    17 004,97
    -306,08 (-1,77 %)
     
  • GBP/USD

    1,2893
    -0,0015 (-0,11 %)
     

Emirates condamné à une énorme amende pour avoir opéré dans un espace aérien interdit

Emirates condamné à une énorme amende pour avoir opéré dans un espace aérien interdit

Emirates dans le viseur de la justice américaine. La compagnie aérienne émiratie a été sanctionnée par le ministère américain des Transports car elle a effectué des vols avec le code JetBlue Airways dans un espace aérien interdit… aux compagnies américaines, à savoir au-dessus de l’Irak, rapporte le média spécialisé Air Journal, samedi 15 juin. Emirates devra s'acquitter d'une amende de 1,5 million de dollars pour des faits remontant à l’époque où les deux sociétés avaient un partenariat de partage de codes.

Selon le ministère américain des Transports, Emirates a opéré, entre décembre 2021 et août 2022, un nombre important de vols en utilisant le code JetBlue Airways entre les Émirats arabes unis et les États-Unis dans un espace aérien interdit aux opérateurs américains par la Federal Aviation Administration (FAA). L’accord de partage de code a pris fin en 2022, précisent nos confrères.

Une décision qui a donc de quoi surprendre la compagnie aérienne basée à Dubaï… Selon les protocoles de sécurité de la FAA, les compagnies aériennes américaines ont interdiction de survoler l’Irak à moins de 32 000 pieds (soit 9 700 mètres). Cependant, le partage de codes d’Emirates avec la low cost JetBlue fait quand même considérer la société émiratie comme américaine, explique Air Journal.

Pour se défendre, Emirates a précisé avoir volé en dessous des 32 000 pieds réglementaires à la demande du contrôle aérien. «Nos pilotes ont dûment suivi les instructions de l’ATC (contrôle du trafic aérien), (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Quick : la chaîne de fast food met les bouchées doubles en France avec des menus à moins de 5 euros
TF1 et M6 : vers un effondrement en Bourse si le RN privatise France Télévisions ?
Biogaran : la société pharmaceutique Benta a formulé une proposition de rachat
CAC 40 : la Bourse de Paris dans le rouge vif, vers sa pire semaine depuis deux ans
Atos flambe en Bourse, l’État fait un gros chèque pour les pôles stratégiques