Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 534,52
    -52,03 (-0,69 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 827,24
    -42,88 (-0,88 %)
     
  • Dow Jones

    40 287,53
    -377,49 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,0886
    -0,0014 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    2 402,80
    -53,60 (-2,18 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 374,43
    +212,46 (+0,35 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 379,18
    +48,29 (+3,63 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,25
    -2,57 (-3,10 %)
     
  • DAX

    18 171,93
    -182,83 (-1,00 %)
     
  • FTSE 100

    8 155,72
    -49,17 (-0,60 %)
     
  • Nasdaq

    17 726,94
    -144,28 (-0,81 %)
     
  • S&P 500

    5 505,00
    -39,59 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    40 063,79
    -62,56 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 417,68
    -360,73 (-2,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2915
    -0,0032 (-0,25 %)
     

Cette société d’intérim avait mis en place un système de fraude sociale généralisée

Richard Villalon/Adobe Stock

Il aura fallu deux ans d’enquête pour révéler ce qui est à ce jour la plus grande fraude dans le secteur de Draguignan. Même si les faits ont eu lieu dans plusieurs villes de la région, la société d’intérim en cause avait son siège social dans le Var, à Saint-Raphaël, explique France 3 Provence-Alpes-Côte d’Azur. En co-saisine avec l’URSSAF, les gendarmes de la brigade de La Farlède et de la Cellule de lutte contre le travail illégal et les fraudes (Celtif) ont mis au jour une vaste escroquerie aux organismes de la Sécurité sociale.

Cette fraude dans le groupe de travail intérimaire Forum Interim était bien ficelée puisque le salarié touchait un revenu net dont une partie était qualifiée d’indemnité sur la fiche de paie. Dès lors, cela permettait à la société d’intérim de minimiser considérablement son assiette de cotisations sociales, indique France 3. Selon les éléments de l’enquête, de nombreux salariés du BTP, de nationalité étrangère, touchaient en effet des frais de déplacement alors même qu’ils étaient véhiculés et logés par la société.

Au total, ces pratiques «ont atteint un montant de cotisations éludées de 65 millions d’euros» a indiqué le parquet de Draguignan, précisant qu’il faut ajouter à ce montant «les rappels de réductions de charges indues» et les «majorations pour fraude». Au total, pendant les deux ans d’enquête, 120 auditions ont été menées. Les policiers ont découvert que le dirigeant de la société avait placé de l’argent dans des sociétés immatriculées en (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Covid-19 : tout savoir sur le variant «FLiRT» qui progresse en Europe
Classement des ultrariches : du changement en haut du podium
Suisse : malgré des salaires très élevés, le pays manque de bras
Pourvoi en cassation : définition, conditions et déroulement
À quoi vont servir ces billets de 0 euro mis en circulation ?