Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 534,52
    -52,03 (-0,69 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 827,24
    -42,88 (-0,88 %)
     
  • Dow Jones

    40 287,53
    -377,49 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,0886
    -0,0014 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    2 402,80
    -53,60 (-2,18 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 258,82
    +1 205,11 (+2,01 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 377,95
    +47,05 (+3,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,25
    -2,57 (-3,10 %)
     
  • DAX

    18 171,93
    -182,83 (-1,00 %)
     
  • FTSE 100

    8 155,72
    -49,17 (-0,60 %)
     
  • Nasdaq

    17 726,94
    -144,28 (-0,81 %)
     
  • S&P 500

    5 505,00
    -39,59 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    40 063,79
    -62,56 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 417,68
    -360,73 (-2,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2915
    -0,0032 (-0,25 %)
     

Semaine de 4 jours : mon employeur peut-il me l’imposer ?

Illustration Capital/Freepik

Loin d’être nouvelle, l’idée de ne travailler «plus que» 4 jours par semaine gagne du terrain en France. Dans le secteur privé, de plus en plus d’entreprises mettent en place cette organisation du travail pour (re)motiver leurs troupes et leur permettre de mieux concilier leur vie professionnelle avec leurs temps personnels. Et même dans la fonction publique, une phase d’expérimentation de la semaine de 4 jours - sur la base du volontariat des agents - vient d’être lancée à la demande du Premier ministre, Gabriel Attal. Un mouvement de généralisation qui a de quoi interroger certains salariés : mon employeur peut-il m’imposer de travailler 4 jours - et non plus 5 ou 6 - par semaine ?

Avant d’entrer davantage dans le vif du sujet, rappelons d’abord que si le code du travail n’interdit en rien de travailler moins de 6 jours par semaine, le cadre légal entourant la durée maximale de travail est très strict. En effet, un salarié ne peut pas travailler plus de 10 heures par jour (ou 12 heures dans certains cas), plus de 48 heures par semaine et plus de 44 heures sur 12 semaines consécutives. Par ailleurs, il doit pouvoir bénéficier d’un repos quotidien de 11 heures. La mise en place de la semaine de 4 jours doit donc obligatoirement entrer dans ce cadre.

Autre précision d’importance : la semaine «de» 4 jours n’est pas la semaine «en» 4 jours. En effet, dans le premier cas, passer à cette organisation du travail revient à réduire le temps de travail (de 35 à 32 heures par semaine, par (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

CPF : comment échapper au paiement de 100 euros imposé à chaque achat de formation
Pourquoi vous ne devriez plus culpabiliser de prendre des vacances !
Mon employeur peut-il me surveiller pendant mon arrêt maladie ?
Télétravail : une grande banque licencie des salariés qu’elle accuse de faire semblant
Euro 2024 : devenez imbattable face à vos collègues dans les concours de pronos