Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 934,17
    +6,74 (+0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 894,86
    +17,09 (+0,35 %)
     
  • Dow Jones

    39 087,38
    +90,99 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0839
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 091,60
    +36,90 (+1,80 %)
     
  • Bitcoin EUR

    57 200,59
    -96,16 (-0,17 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,81
    +1,55 (+1,98 %)
     
  • DAX

    17 735,07
    +56,88 (+0,32 %)
     
  • FTSE 100

    7 682,50
    +52,48 (+0,69 %)
     
  • Nasdaq

    16 274,94
    +183,02 (+1,14 %)
     
  • S&P 500

    5 137,08
    +40,81 (+0,80 %)
     
  • Nikkei 225

    39 910,82
    +744,63 (+1,90 %)
     
  • HANG SENG

    16 589,44
    +78,00 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,2655
    +0,0029 (+0,23 %)
     

Or : «L’appétit de la Chine et des banques centrales apporte un gros soutien», quel potentiel ?

Afeefa_Rehman/Adode Stock

Début d’année peu enthousiasmant pour l’or, dont les cours terminent le mois de janvier en recul de 0,65% (en dollars), et surtout pour les actions du secteur des mines aurifères, en chute de près de 10% (NYSE Arca Gold Miners NTR). A noter cependant que les cours de l’or se sont maintenus au-dessus de la barre des 2 000 dollars l’once tout au long du mois, affichant une moyenne de 2 030 dollars contre 1 900 dollars en janvier 2023. Si l’on s’en tient au marché des ETCs adossés à l’or physique, force est de constater que la «relique barbare» ne fait plus recette.

En effet, l’équivalent de 50 tonnes ont déjà été vendues en janvier, après 3 années consécutives de retrait, et 840 tonnes ont été vendues depuis le record d’octobre 2020, soit 24% des encours. Pour autant, et en dépit de vents contraires, le marché de l’or est resté incroyablement résistant. Même la corrélation inverse avec celle des taux réels des Etats-Unis (les taux à long terme, déduction faite des anticipations d’inflation à moyen terme, NDLR) ne fonctionne plus depuis 2022. En d’autres temps, les cours de l’or auraient pu s’effondrer avec une telle remontée des taux réels américains. Un nouveau paradigme semble donc se mettre en place. C’est désormais du côté des banques centrales et de la Chine qu’il faut se tourner maintenant.

Alors que leur inquiétude ne cesse de grandir dans un contexte économique très incertain, les Chinois ont épargné plus encore. Ainsi, depuis 2022, la croissance de l’épargne a été plus de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Taylor Swift : ses trajets en jet privé traqués, elle menace de porter plainte
Airbus : après la perte d'une roue, un avion contraint d'atterrir en urgence à São Paulo
Carlsberg : plus de 5,4 milliards d'euros de perte, après le contrôle de sa filiale russe
RATP : vos nouveaux métros sur les lignes 8, 12 et 13 n'arriveront qu'en… 2027, au mieux
TotalEnergies : énormes profits malgré la déprime du pétrole et du gaz