Publicité
La bourse ferme dans 4 h 12 min
  • CAC 40

    7 636,97
    +102,45 (+1,36 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 900,92
    +73,68 (+1,53 %)
     
  • Dow Jones

    40 287,53
    -377,47 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,0889
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    2 406,00
    +6,90 (+0,29 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 883,59
    +456,23 (+0,74 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 389,13
    -16,20 (-1,15 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,75
    -0,38 (-0,47 %)
     
  • DAX

    18 422,99
    +251,06 (+1,38 %)
     
  • FTSE 100

    8 216,23
    +60,51 (+0,74 %)
     
  • Nasdaq

    17 726,94
    -144,26 (-0,81 %)
     
  • S&P 500

    5 505,00
    -39,59 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    39 599,00
    -464,79 (-1,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 635,88
    +218,20 (+1,25 %)
     
  • GBP/USD

    1,2938
    +0,0028 (+0,22 %)
     

Vous n'échapperez pas aux «edits» pendant les législatives : mais de quoi s'agit-il ?

Julien Eichinger/Adobe Stock

La campagne digitale pour les législatives 2024 fait rage. Vous l’avez peut-être déjà remarqué, mais des grandes campagnes de communication sont à l’œuvre. On voit fleurir sur les réseaux sociaux des edits, des images et des vidéos des candidats avec des effets lumineux, des paillettes, voire des cœurs. En la matière, les candidats du Nouveau Front Populaire sont particulièrement actifs et poussés par de nombreuses publications retouchées, rapporte Radio France, le 17 juin 2024. Alors que le premier tour approche à grands pas (30 juin), tous les moyens sont bons pour mettre en valeur ses candidats.

La pratique des edits a été popularisée par les fans de K-pop, ce genre musical très visuel venu de Corée du Sud. Les militants de gauche ont décidé de surfer sur la vague pour pousser leurs «champions». En effet, depuis l’annonce de la dissolution de l’Assemblée nationale par Emmanuel Macron et la convocation de nouvelles élections législatives, les petits clips ont inondé des plateformes telles que TikTok. Le plus populaire d’entre eux est assurément Sébastien Delogu. On peut voir l’élu de La France Insoumise dans un certain nombre de vidéos courtes sur fond musical avec des filtres le mettant en avant, tantôt affiché aux côtés d’un chat, tantôt avec sa cigarette électronique à la bouche.

Sébastien Delogu a réagi à l’engouement autour de sa personnalité. Sur son canal Telegram, il a reconnu qu’il n’avait pas connaissance de l’existence de ces edits. «Très touché», il a décidé de lancer (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Législatives : Jordan Bardella vise Matignon et dévoile «son programme»
Charles III : découvrez le prix fou de la rénovation de Buckingham Palace
«On pensait le Covid enterré» : le médecin Benjamin Davido reprend du service sur les plateaux TV
Tourisme à vélo : avez-vous une idée de son coût ? Vous serez étonné…
Comment le «roi de l'arnaque» Marco Mouly a organisé son insolvabilité