Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 534,52
    -52,03 (-0,69 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 827,24
    -42,88 (-0,88 %)
     
  • Dow Jones

    40 287,53
    -377,49 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,0886
    -0,0014 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    2 402,80
    -53,60 (-2,18 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 310,42
    +78,23 (+0,13 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 378,46
    +47,56 (+3,57 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,25
    -2,57 (-3,10 %)
     
  • DAX

    18 171,93
    -182,83 (-1,00 %)
     
  • FTSE 100

    8 155,72
    -49,17 (-0,60 %)
     
  • Nasdaq

    17 726,94
    -144,28 (-0,81 %)
     
  • S&P 500

    5 505,00
    -39,59 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    40 063,79
    -62,56 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 417,68
    -360,73 (-2,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2915
    -0,0032 (-0,25 %)
     

L’économie française «fonce-t-elle vers une crise grecque puissance dix ?»

Andrew Linscott/Getty Images

Comme cela était prévisible, la crise politique dans laquelle la France est entrée depuis le 9 juin et la dissolution de l’Assemblée Nationale empire de jour en jour. Non seulement, selon les sondages, aucune majorité absolue ne devrait émerger au lendemain du second tour des législatives, mais en plus la société française apparaît de plus en plus divisée. Autrement dit, la France risque de devenir ingouvernable et par là même condamnée à l’immobilisme dans le meilleur des cas et aux émeutes dans le pire des scénarios.

Ce blocage historique aura évidemment des conséquences négatives sur l’économie française, sur l’investissement des entreprises, la consommation des ménages, mais aussi sur notre épargne. Car ne nous leurrons pas : la France est aujourd’hui en danger et risque ainsi de subir le sort de la Grèce en 2010-2015. Or, sans vouloir affoler les foules, il faut savoir que lors de cette triste crise, le PIB grec réel (donc corrigé de l’inflation) a chuté de 30,4%. Et, pour bien prendre la mesure de l’ampleur des dégâts, soulignons qu’au premier trimestre 2024, ce même PIB grec réel est encore inférieur de 22% à son niveau de 2008 !

Évidemment, certains trouveront forcément la comparaison excessive. Et c’est bien là que le bât blesse. Car, à force de nous croire intouchables et inattaquables, nous avons, ou plutôt les dirigeants de notre «douce France» ont refusé de moderniser cette dernière et de mener les réformes indispensables. Bien loin de cette démarche courageuse, ils (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Apnée du sommeil : enfin une solution avec l’arrivée d’un nouveau traitement ?
Une des familles les plus riches du Royaume-Uni condamnée pour avoir exploité leurs employés de maison
Covid-19 : existe-t-il un lien entre l’explosion des cas de diabète et l’épidémie ?
Un Airbus A320 doit faire demi-tour après avoir perdu une pièce au décollage
Virus ou problème hydraulique : que se passe-t-il dans cette ville de la Marne ?