Publicité
Marchés français ouverture 1 h 15 min
  • Dow Jones

    40 358,09
    -57,35 (-0,14 %)
     
  • Nasdaq

    17 997,35
    -10,22 (-0,06 %)
     
  • Nikkei 225

    39 239,48
    -354,91 (-0,90 %)
     
  • EUR/USD

    1,0855
    -0,0002 (-0,02 %)
     
  • HANG SENG

    17 377,87
    -91,49 (-0,52 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 581,39
    -640,82 (-1,05 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 354,97
    -30,29 (-2,19 %)
     
  • S&P 500

    5 555,74
    -8,67 (-0,16 %)
     

Législatives 2024 : vos allocations chômage vont-elles diminuer, malgré la mise sur pause de la réforme ?

Illustration Capital / Freepik

Une mise à l’arrêt d’une réforme que Gabriel Attal, comme Emmanuel Macron, défendaient bec et ongles. A compter du 1er décembre, les règles de l’assurance chômage devaient être durcies, via la publication d’un simple décret. Ce nouveau tour de vis prévoyait notamment d’abaisser la durée d’indemnisation maximale des demandeurs d’emploi en la passant de 18 mois à 15 mois. Autre durcissement : les conditions d’accès à l’assurance chômage. Aujourd’hui, il faut avoir travaillé 6 mois sur les 24 derniers pour toucher une indemnité, la réforme prévoyait de faire passer cette durée à 8 mois de travail sur les 20 derniers mois (ou 30 derniers mois pour les 57 ans et plus).

Mais alors que cette réforme vient d’être mise en suspens, qu’en est-il de vos droits si votre contrat de travail vient de prendre fin ? Pour le moment rien ne change, ce sont les règles actuelles qui perdurent. Ainsi, pour ouvrir un nouveau droit au chômage, vous devez avoir travaillé au moins 6 mois sur les 24 derniers ou sur les 36 derniers mois si vous êtes âgé de 53 ans ou plus. La durée d’indemnisation reste de 18 mois pour les allocataires âgés de moins de 53 ans, de 22,5 mois entre 53 à 54 ans et de 27 mois pour ceux âgés de 55 ans ou plus. Ces règles étaient valables jusqu’au 1er juillet. Pour éviter toute rupture de droits, le gouvernement a publié en urgence, ce lundi 1er juillet, un décret au Journal officiel, allongeant leur application jusqu’au 31 juillet.

>> Notre service - Trouvez la formation professionnelle (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Droit à l’image : pouvez-vous refuser d’apparaître sur les réseaux sociaux de votre entreprise ?
Syndrome de l'imposteur : pour renforcer vos compétences, imitez les autres !
Législatives 2024 : pouvez-vous aller voter sur vos heures de travail ?
Vacances 2024-2025 : comment bénéficier de 32 jours de congés
Centre de loisirs : inscription et fonctionnement