Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 534,52
    -52,03 (-0,69 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 827,24
    -42,88 (-0,88 %)
     
  • Dow Jones

    40 287,53
    -377,49 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,0886
    -0,0014 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    2 402,80
    -53,60 (-2,18 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 198,99
    +2 260,18 (+3,83 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 378,01
    +47,12 (+3,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,25
    -2,57 (-3,10 %)
     
  • DAX

    18 171,93
    -182,83 (-1,00 %)
     
  • FTSE 100

    8 155,72
    -49,17 (-0,60 %)
     
  • Nasdaq

    17 726,94
    -144,28 (-0,81 %)
     
  • S&P 500

    5 505,00
    -39,59 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    40 063,79
    -62,56 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 417,68
    -360,73 (-2,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2915
    -0,0032 (-0,25 %)
     

JO 2024 : hausse des prix, délais de livraison allongés… Même les dealers se préparent

boonchai wedmakawand

Pas de repos ni pour les guerriers, ni pour les dealers. À l’approche des Jeux olympiques de Paris 2024, qui débuteront le 26 juillet prochain, aussi bien les trafiquants de drogue que leurs revendeurs préfèrent prévenir : une inflation va passer par là. En cause : un afflux de touristes qui pourraient être de potentiels consommateurs et des difficultés de livraison, avec les restrictions de circulation dans les zones olympiques, selon BFMTV.

Depuis la pandémie, l’Hexagone a vu naître un nouveau système de livraison à domicile : «Uber shit». Comme son nom l’indique, ce mode de livraison concerne exclusivement les substances illicites. Les consommateurs n’ont qu’une chose à faire : passer leur commande via Telegram ou Snapchat, pour que les dealers cachés puissent procéder à la vente. Et récemment, ces derniers alertent en amont leurs clients quant à la future augmentation des prix. Par exemple, le gramme de cocaïne, vendu initialement entre 50 et 60 euros, passera à 70 euros dans les prochaines semaines.

«C'est une stratégie commerciale classique, les trafiquants transposent le schéma classique de la vente à leur activité criminelle», témoigne Eric Henry, délégué national du syndicat Alliance Police, auprès de nos confrères. Pour les forces de l’ordre, la nouvelle stratégie des dealers n’a rien de surprenant : «De façon générale, la délinquance s’adapte en permanence», affirme Thierry Clair, secrétaire général du syndicat Unsa-police.

«Les dealers vont évidemment cibler les sites (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Voyages en avion : pourquoi les erreurs d’aiguillage de vos bagages explosent
Thales : contrat de «plusieurs dizaines de milliers de munitions» avec l’armée française
Douleurs chroniques, artères, chutes, apnée du sommeil… Quand la tech pallie le manque de médecins
Biogaran : la société pharmaceutique Benta a formulé une proposition de rachat
Ouigo : l’offre low cost de la SNCF va desservir quinze gares de plus