La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 183,07
    +97,03 (+0,28 %)
     
  • Nasdaq

    11 832,13
    +247,58 (+2,14 %)
     
  • Nikkei 225

    27 346,88
    +19,77 (+0,07 %)
     
  • EUR/USD

    1,0988
    +0,0122 (+1,12 %)
     
  • HANG SENG

    22 072,18
    +229,85 (+1,05 %)
     
  • BTC-EUR

    21 318,03
    +86,99 (+0,41 %)
     
  • CMC Crypto 200

    532,83
    +290,15 (+119,56 %)
     
  • S&P 500

    4 127,13
    +50,53 (+1,24 %)
     

Impôt sur le revenu, prêt immobilier, ticket resto... 5 coups de pouce examinés par les députés

courtier en crédit immobilier
courtier en crédit immobilier

L'examen du projet de loi de finances (PLF) pour 2023 par l'Assemblée nationale a démarré. Après la commission des finances se penche sur le texte, c'est autour des députés réunis dans ce lundi l'hémicycle de le scruter. Et notamment une série d'amendements qui pourraient avoir un impact sur vos finances à partir de l'an prochain. Les voici.

Une nouvelle indexation du barème de l'impôt sur le revenu

Comme chaque année, sauf exceptions, le gouvernement a décidé de revaloriser le barème de l'impôt sur le revenu à hauteur de l'inflation. Il s'est arrêté sur une augmentation de 5,4% pour 2023. « C'est plus de 6 milliards d'euros d'impôt sur le revenu qui auraient été prélevés sur les Français si nous ne prenions pas cette mesure », expliquait récemment le ministre chargé des Comptes publics Gabriel Attal.

Mais plusieurs députés, parmi lesquels Charles de Courson (Libertés, Indépendants, Outre-mer et Territoires), ont proposé un amendement qui prévoit une indexation différenciée du barème. « Les Français ne sont pas tous égaux face à la hausse des prix, il est donc nécessaire d'apporter une réponse qui prend en compte ces disparités, c'est une question de justice fiscale », explique l'amendement qui prévoit une indexation à un taux supérieur d'un point à l'inflation, soit 6,4%, pour aider les foyers les plus modestes et les classes moyennes. Afin de limiter l'impact financier de la mesure sur le budget de l'Etat, la dernière tranche du barème à 45% ne serait revalorisée que de 4,4%.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Placement : un taux jusqu'à 3,5%, ces livrets bancaires vous rapportent enfin plus d'intérêts
- Electricité et gaz : ces offres alternatives encore moins chères que les tarifs réglementés d'EDF et Engie
- Investissement locatif : les rendements des SCPI vont-ils baisser en 2022 ?