Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 167,50
    -20,99 (-0,26 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 064,14
    -8,31 (-0,16 %)
     
  • Dow Jones

    40 003,59
    +134,21 (+0,34 %)
     
  • EUR/USD

    1,0872
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    2 419,80
    +34,30 (+1,44 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 638,62
    +731,74 (+1,20 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 369,64
    -4,20 (-0,31 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,00
    +0,77 (+0,97 %)
     
  • DAX

    18 704,42
    -34,39 (-0,18 %)
     
  • FTSE 100

    8 420,26
    -18,39 (-0,22 %)
     
  • Nasdaq

    16 685,97
    -12,35 (-0,07 %)
     
  • S&P 500

    5 303,27
    +6,17 (+0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    38 787,38
    -132,88 (-0,34 %)
     
  • HANG SENG

    19 553,61
    +177,08 (+0,91 %)
     
  • GBP/USD

    1,2706
    +0,0035 (+0,28 %)
     

Société Générale : la banque de détail en France souffre mais «la performance s’améliore»

olrat / Adobe Stock

Malgré la bonne performance de sa banque de financement et d'investissement (BFI), Société Générale a affiché au premier trimestre un bénéfice net en baisse de 21,7% sur un an, à 680 millions d'euros, pénalisé par les difficultés de ses autres activités, dont la banque de détail en France. Le produit net bancaire (PNB), équivalent du chiffre d'affaires pour le secteur, s'est élevé à 6,6 milliards d'euros entre janvier et mars, quasi stable (-0,4%) par rapport à la même période l'an dernier, a annoncé le groupe bancaire vendredi. Ces chiffres sont légèrement supérieurs aux attentes des analystes interrogés par le fournisseur de données Factset et l'agence financière Bloomberg. «Notre performance opérationnelle s'améliore», a commenté dans un communiqué le directeur général Slawomir Krupa, citant en exemple la BFI. Avec 690 millions d'euros (+26,4% sur un an), cette activité dédiée aux grands clients affiche même un résultat net supérieur à celui du groupe entre janvier et mars. Son PNB est en revanche en baisse de 5,1%, à 2,6 milliards d'euros.

La banque de détail en France continue de souffrir : le bénéfice net de la division qui regroupe cette activité, l'assurance et la banque privée est divisé par plus de quatre sur un an, à 27 millions d'euros, pour un PNB en petite baisse (-3,5% à 2 milliards d'euros). La rentabilité de ce métier est attaquée de toute part: choix de couverture financière à contre-courant, transfert des dépôts à vue (très rentables pour la banque) vers des (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Coca-cola : malgré la hausse des prix, le célèbre soda ne connaît pas la crise
Société Générale : deux traders licenciés pour des opérations non autorisées
Legrand : le bâtiment résidentiel «souffre en France» et en Chine «cela ne va pas du tout»
Crédit agricole : les profits explosent et la banque gagne 67 000 nouveaux clients
CAC 40 : la Bourse de Paris en hausse, les chiffres de l'emploi aux Etats-Unis attendus au tournant