Publicité
La bourse ferme dans 3 h 33 min
  • CAC 40

    8 110,01
    -85,95 (-1,05 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 035,49
    -38,85 (-0,77 %)
     
  • Dow Jones

    39 806,77
    -196,82 (-0,49 %)
     
  • EUR/USD

    1,0872
    +0,0011 (+0,10 %)
     
  • Gold future

    2 423,90
    -14,60 (-0,60 %)
     
  • Bitcoin EUR

    65 436,99
    +3 767,54 (+6,11 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 542,10
    +53,56 (+3,60 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,46
    -1,34 (-1,68 %)
     
  • DAX

    18 668,71
    -100,25 (-0,53 %)
     
  • FTSE 100

    8 390,73
    -33,47 (-0,40 %)
     
  • Nasdaq

    16 794,88
    +108,91 (+0,65 %)
     
  • S&P 500

    5 308,13
    +4,86 (+0,09 %)
     
  • Nikkei 225

    38 946,93
    -122,75 (-0,31 %)
     
  • HANG SENG

    19 220,62
    -415,60 (-2,12 %)
     
  • GBP/USD

    1,2720
    +0,0014 (+0,11 %)
     

Siemens électrise les marchés avec la vente de sa filiale Innomotics pour une somme colossale

SOPA Images

Le groupe industriel allemand Siemens a subi au deuxième trimestre de son exercice décalé 2023-2024 un recul de ses bénéfices, en raison d'un effet comptable mais également d'un recul de l'activité, notamment dans le numérique et en Chine. Entre janvier et mars, le bénéfice net part du groupe a chuté de 38%, à 2,2 milliards d'euros, a-t-il indiqué jeudi dans un communiqué, justifiant cette baisse par la comparaison avec un gain exceptionnel à la même période l'an dernier lié à «l'annulation d'une dépréciation» de parts dans Siemens Energy.

Mais le groupe a également connu un recul de son chiffre d'affaires qui a baissé de 1%, et de ses commandes, qui ont plongé de 13% sur un an, alors que ces deux indicateurs augmentaient depuis plusieurs trimestres. Le conglomérat a aussi enregistré une chute de 2% de son bénéfice d'exploitation, à 2,5 milliards d'euros. Siemens subit depuis plusieurs mois les conséquences du déstockage de marchandises de plusieurs de ses clients, ayant accumulé des stocks au sortir de la pandémie de Covid-19 pour éviter les pénuries.

L'entreprise souffre également d'une forte baisse de ses activités en Chine, un marché majeur, où Siemens a connu une baisse de 25% de ses commandes et de 20% de ses revenus au deuxième trimestre. La division «industrie numérique», d'habitude moteur de sa croissance, comprenant notamment les logiciels et l'automation des usines, souffre de cette conjoncture, avec une baisse du chiffre d'affaires de 14%. Dans la division «Smart Infrastructure», (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Système U : nouveau nom, part de marché… la coopérative affiche ses nouvelles ambitions
LVMH : gros changement de gouvernance, Sidney Toledano fait son retour
Business des parkings : la chasse aux espaces disponibles en sous-sols est ouverte
CAC 40 : la Bourse de Paris toujours dans le vert
Boeing : un 737 atterrit d’urgence en Indonésie après un incendie de moteur