Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 724,32
    +97,19 (+1,27 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 043,02
    +66,89 (+1,34 %)
     
  • Dow Jones

    40 000,90
    +247,15 (+0,62 %)
     
  • EUR/USD

    1,0910
    +0,0040 (+0,37 %)
     
  • Gold future

    2 416,00
    -5,90 (-0,24 %)
     
  • Bitcoin EUR

    52 963,30
    +540,72 (+1,03 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 210,56
    +11,99 (+1,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,18
    -0,44 (-0,53 %)
     
  • DAX

    18 748,18
    +213,62 (+1,15 %)
     
  • FTSE 100

    8 252,91
    +29,57 (+0,36 %)
     
  • Nasdaq

    18 398,45
    +115,04 (+0,63 %)
     
  • S&P 500

    5 615,35
    +30,81 (+0,55 %)
     
  • Nikkei 225

    41 190,68
    -1 033,34 (-2,45 %)
     
  • HANG SENG

    18 293,38
    +461,05 (+2,59 %)
     
  • GBP/USD

    1,2990
    +0,0075 (+0,58 %)
     

Impôt sur le revenu : avec le Nouveau Front populaire, vos placements seront plus taxés

Impôt sur le revenu : avec le Nouveau Front populaire, vos placements seront plus taxés

Vous n’aurez bientôt plus le choix. Si le Nouveau Front populaire (NFP) remporte les prochaines élections législatives anticipées des 30 juin et 7 juillet, les revenus tirés de vos placements seront imposés au barème de l’impôt sur le revenu. Lors d’une conférence de presse tenue ce vendredi 21 juin pour présenter le chiffrage de son programme économique, la coalition des formations politiques de gauche (LFI, PS, Ecologistes, PCF…) a confirmé qu’elle supprimerait la “flat tax” appliquée sur les intérêts et dividendes en cas de victoire aux législatives. Une mesure qu’Eric Coquerel, ex-député La France insoumise et président de la Commission des finances de l’Assemblée nationale, a qualifiée de «fondamentale», et qui ferait rentrer 2,7 milliards d’euros par an dans les caisses de l’Etat.

Pour rappel, depuis le 1er janvier 2018, un prélèvement forfaitaire unique (PFU) ou flat tax s’applique aux revenus mobiliers, à savoir les dividendes d’actions ou les intérêts de livrets bancaires, de comptes à terme ou d’obligations, les plus-values d’actions, les revenus tirés des contrats d’assurance vie ou encore des plans épargne logement (PEL). Depuis cette date, c’est un prélèvement de 30% (17,2% de prélèvements sociaux et 12,8% d’impôt forfaitaire) auquel ces revenus sont soumis par défaut. Un mode de taxation particulièrement avantageux pour les foyers fiscaux fortement imposés, ces derniers s’acquittant dans le cadre de la flat tax d’un impôt de 12,8%, contre 30%, 41% voire 45% avec l’imposition (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Retour de l'ISF : le Nouveau Front populaire veut doubler ses recettes à 15 milliards d’euros
Plus de 2 milliards d’euros : les dépenses sociales des départements ont explosé en 2023
Succession : le Nouveau Front populaire va-t-il vous taxer dès le 1er euro comme le dit Attal ?
«Top Chef 2024» : pourquoi le grand gagnant ne touchera pas les 100 000 euros
Législatives 2024 : les promesses coûteuses pour le pouvoir d'achat mises à nu