Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 534,52
    -52,03 (-0,69 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 827,24
    -42,88 (-0,88 %)
     
  • Dow Jones

    40 287,53
    -377,49 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,0886
    -0,0014 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    2 402,80
    -53,60 (-2,18 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 903,27
    +785,43 (+1,29 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 389,58
    +58,68 (+4,41 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,25
    -2,57 (-3,10 %)
     
  • DAX

    18 171,93
    -182,83 (-1,00 %)
     
  • FTSE 100

    8 155,72
    -49,17 (-0,60 %)
     
  • Nasdaq

    17 726,94
    -144,28 (-0,81 %)
     
  • S&P 500

    5 505,00
    -39,59 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    40 063,79
    -62,56 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 417,68
    -360,73 (-2,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2915
    -0,0032 (-0,25 %)
     

Immobilier : la solution du Nouveau Front populaire et du RN pour vous permettre d’acheter

sakchai vongsasiripat/getty images

Se loger : une nécessité devenue un défi pour les Français. Les locataires peinent à trouver un bien abordable, alors que les aspirants à la propriété doivent affronter l’effondrement de leur pouvoir d’achat immobilier. Les taux d’intérêt des crédits ont quadruplé en deux ans, passant de 1 à 4% en moyenne. Dans le même temps, les prix immobiliers n’ont chuté que de 3,8%. Il n’en fallait pas moins aux trois coalitions politiques en lice aux élections législatives pour dégainer leurs mesures d’aide à l’accession. Pour permettre aux ménages de devenir propriétaires, tous misent sur la baisse des coûts d’emprunt.

Le Premier ministre Gabriel Attal a ainsi formulé sa proposition - non chiffrée - d’exonérer de frais de notaire les ménages souhaitant devenir propriétaires pour la première fois – les primo-accédants. Seule condition à remplir : que la valeur du bien n’excède pas 250 000 euros. Dans le cas contraire, les frais de notaire devront être payés sur le surplus. Plus précisément, il compte les affranchir des droits de mutation à titre onéreux (DMTO), une contribution fiscale dont bénéficient départements et communes. Ce prélèvement constitue plus de la moitié des frais dont s’affranchit l’acquéreur. Les notaires continueraient eux de percevoir leurs émoluments réglementés, fixés à environ 0,8% du coût d’acquisition du bien. Si bien que sur un bien cédé pour 200 000 euros, un candidat à l’achat pourrait abaisser le coût d’acquisition de plus de 12 000 euros si sa contribution se (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Immobilier : achats, ventes, crédits… le marché bloqué par la dissolution de l’Assemblée ?
Encadrement des loyers : les plafonds pour les nouvelles locations augmentent au 1er juillet 2024
Immobilier : la loi anti-Airbnb est-elle définitivement enterrée ?
Immobilier : le troc de biens séduit de plus en plus de propriétaires
Locations de vacances : les départements les plus demandés cet été et ceux où il reste de la place