Publicité
Marchés français ouverture 3 h 6 min
  • Dow Jones

    40 665,02
    -533,08 (-1,29 %)
     
  • Nasdaq

    17 871,22
    -125,68 (-0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    39 908,67
    -217,68 (-0,54 %)
     
  • EUR/USD

    1,0892
    -0,0008 (-0,08 %)
     
  • HANG SENG

    17 397,03
    -381,38 (-2,14 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 027,06
    -574,45 (-0,96 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 330,17
    +0,67 (+0,05 %)
     
  • S&P 500

    5 544,59
    -43,68 (-0,78 %)
     

Eurofins Scientific contre-attaque face à Muddy Waters et panse ses plaies en Bourse

Ngampol/Adobe Stock

L'entreprise d'analyse de produits pharmaceutiques, alimentaires et de matériaux Eurofins Scientific a rejeté mardi les accusations lancées la veille par le fonds Muddy Waters, notamment de malversations, qui ont fait plonger le cours en Bourse de plus de 16%. «L'ensemble des allégations et insinuations qui sont contenues» dans le rapport «est soit inexact, soit non pertinent, soit partial et/ou trompeur», affirme Eurofins dans un communiqué, regrettant que le fonds américain ne soit «jamais» entré en contact directement avec l'entreprise avant sa publication. La publication du rapport, quelques minutes après l'ouverture de la Bourse de Paris, avait fait chuter le titre jusqu'à plus de 20% en séance, faisant tomber l'action à son plus bas niveau depuis 2020.

«La confusion» et «les contradictions inhérentes à ses finances et à ses opérations» rendent l'entreprise «optimisée à la malversation», avait notamment écrit Muddy Waters. Muddy Waters dénonce dans un rapport de 36 pages «l'opacité» des comptes de l'entreprise. «Au fur et à mesure qu'Eurofins s'agrandit, elle procède à des acquisitions plus petites (...). La grande majorité des acquisitions n'atteignent pas le seuil de divulgation, ce qui maintient l'opacité de la plupart des dépenses». Eurofins a connu des dernières années difficiles en Bourse: alors que le cours avait progressé jusqu'à plus de 120 euros en 2021, lui permettant de faire partie des titres de l'indice vedette CAC 40, la valeur de son action a désormais été (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

CAC 40 : la Bourse de Paris plombée par Airbus, qui connaît un gros trou d’air
BNP Paribas, Société générale, Crédit agricole… nos banques forcées à de grosses économies ?
Airbus déçoit et plonge en Bourse, le motoriste Safran emporté dans sa chute
Les Émirats arabes unis veulent frapper un gros coup en rachetant un géant européen de la chimie
Bourse : la chute du bitcoin augure un krach du Nasdaq mené par Nvidia, alerte un courtier