Publicité
La bourse ferme dans 6 h 58 min
  • CAC 40

    7 814,41
    -50,29 (-0,64 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 009,76
    -24,67 (-0,49 %)
     
  • Dow Jones

    38 712,21
    -35,21 (-0,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,0814
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • Gold future

    2 330,90
    -23,90 (-1,01 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 544,48
    +211,57 (+0,34 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 425,64
    +12,69 (+0,90 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,29
    -0,21 (-0,27 %)
     
  • DAX

    18 496,47
    -134,39 (-0,72 %)
     
  • FTSE 100

    8 188,02
    -27,46 (-0,33 %)
     
  • Nasdaq

    17 608,44
    +264,89 (+1,53 %)
     
  • S&P 500

    5 421,03
    +45,71 (+0,85 %)
     
  • Nikkei 225

    38 720,47
    -156,24 (-0,40 %)
     
  • HANG SENG

    18 112,63
    +174,79 (+0,97 %)
     
  • GBP/USD

    1,2797
    -0,0003 (-0,02 %)
     

Elle gagne le jackpot à un jeu de grattage, mais ne peut pas l’empocher…

OceanProd / Adobe Stock

La vie de Rachel a bien failli basculer. Mais neuf ans plus tard, le rêve est devenu un véritable cauchemar administratif. Originaire d’Israël, la femme de 65 ans a en sa possession un chèque de la Française des jeux de 20 000 euros, mais qu’elle n’a toujours pas pu encaisser, rapporte Le Parisien, le 4 juin 2024. Pour tout comprendre, il faut revenir en 2015. Le 22 janvier de cette année-là, Rachel a alors 56 ans et est sans domicile fixe. Elle a pour habitude de tenter sa chance aux tickets de jeu à gratter. Ce jour-là, la roue tourne : en grattant un blackjack, elle remporte 20 000 euros.

«Je n’en ai pas dormi de la nuit tellement j’étais contente», se souvient Rachel, dans les colonnes du Parisien. Pourtant, bien vite, elle comprend que toucher son argent ne sera pas aisé. Lorsqu’elle se rend dans un site de la Française des jeux à Colombes, on refuse de lui donner son dû. En revanche, du côté de Châtelet, aucun problème : la FDJ lui remet un chèque. Se pose alors un problème. Rachel n’a pas de papiers. Il lui est donc impossible d’ouvrir un compte, et donc, par conséquent, de déposer son chèque en banque.

Au fil des ans, Rachel ne trouve pas de solutions. Elle fait réémettre son chèque en 2017, 2018 et 2019, avant que la période Covid ne vienne casser sa dynamique et l’empêche de poursuivre sa quête. Elle tombe malade et a de gros problèmes de cœur, de surcroît. Désormais, elle est accompagnée de Me Najet Mehenni-Azizi. L’avocate se dit révoltée et déplore : «On est face à (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pédiatre ou médecin généraliste : qui est le moins cher selon l’âge de votre enfant ?
Si vous êtes client de la Société Générale, ne cliquez surtout pas sur ce lien !
Epargne : les meilleurs placements à 20 ans de la retraite
Impôt sur le revenu des retraités : prélèvement, abattement et déclaration
Déclaration de succession