Publicité
La bourse ferme dans 4 h 2 min
  • CAC 40

    7 369,58
    -144,15 (-1,92 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 786,14
    -75,73 (-1,56 %)
     
  • Dow Jones

    39 853,87
    -504,23 (-1,25 %)
     
  • EUR/USD

    1,0853
    +0,0009 (+0,09 %)
     
  • Gold future

    2 373,60
    -42,10 (-1,74 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 190,15
    -2 088,29 (-3,41 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 309,18
    -29,00 (-2,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,69
    -0,90 (-1,16 %)
     
  • DAX

    18 167,94
    -219,52 (-1,19 %)
     
  • FTSE 100

    8 108,62
    -45,07 (-0,55 %)
     
  • Nasdaq

    17 342,41
    -654,99 (-3,64 %)
     
  • S&P 500

    5 427,13
    -128,61 (-2,31 %)
     
  • Nikkei 225

    37 869,51
    -1 285,34 (-3,28 %)
     
  • HANG SENG

    17 004,97
    -306,08 (-1,77 %)
     
  • GBP/USD

    1,2874
    -0,0033 (-0,25 %)
     

Compétitivité : ce que Bruxelles recommande à la France

La Commission européenne préconise notamment de simplifier le maquis fiscal français.  - Credit:Johanna Geron / REUTERS
La Commission européenne préconise notamment de simplifier le maquis fiscal français. - Credit:Johanna Geron / REUTERS

À côté de l'analyse des déficits excessifs, la Commission européenne a aussi étudié, dans son paquet de printemps, la compétitivité des pays et les moyens de l'améliorer. À Bruxelles, on ne rase pas gratis ! Le rapport concernant la France comprend un certain nombre de recommandations dont les candidats aux législatives devraient s'inspirer au lieu de se lancer dans des promesses de dépenses intenables.

La Commission dessine, à son corps défendant, un projet de remise à niveau du pays dans des secteurs clés. Évidemment, il n'est pas sexy…

En finir avec les niches fiscales peu efficaces

Première grande recommandation : continuer à simplifier le maquis fiscal français. Cela passe par la réduction des niches fiscales peu efficaces ou inéquitables, qui complexifient le système et représentent un coût budgétaire important (environ 3 % du PIB). Il existe en effet de nombreuses niches fiscales (crédits d'impôt, exonérations, taux réduits, etc.) dont l'efficacité est douteuse… Naturellement, derrière chaque niche fiscale se cache un chien prêt à mordre. Le courage politique d'annuler une dépense fiscale n'est pas un point fort du pays, c'est le moins que l'on puisse dire.

PUBLICITÉ

À LIRE AUSSI La France placée en procédure de déficit excessif par la Commission européenne

La Commission invite aussi la France à poursuivre la réduction des impôts sur la production (taxes sur les salaires, taxe foncière, C3S, etc.), qui restent parmi les plus élevés de l'UE et pénalisent la compéti [...] Lire la suite