Publicité
La bourse ferme dans 5 h 56 min
  • CAC 40

    8 185,88
    +18,38 (+0,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 067,97
    -4,48 (-0,09 %)
     
  • Dow Jones

    40 003,59
    +134,19 (+0,34 %)
     
  • EUR/USD

    1,0872
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • Gold future

    2 448,10
    +30,70 (+1,27 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 603,46
    -61,15 (-0,10 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 366,47
    +12,05 (+0,89 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,85
    -0,21 (-0,26 %)
     
  • DAX

    18 754,50
    +50,08 (+0,27 %)
     
  • FTSE 100

    8 439,04
    +18,78 (+0,22 %)
     
  • Nasdaq

    16 685,97
    -12,33 (-0,07 %)
     
  • S&P 500

    5 303,27
    +6,17 (+0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    39 069,68
    +282,30 (+0,73 %)
     
  • HANG SENG

    19 636,22
    +82,61 (+0,42 %)
     
  • GBP/USD

    1,2705
    -0,0001 (-0,01 %)
     

Automobile : attention à l’arnaque à la vignette Crit'Air en pleine recrudescence

Nicolas Sandanassamy/Capital

L’arnaque à la vignette Crit'Air est de retour en région parisienne et elle est redoutable. Le nouveau terrain de jeu des escrocs semble être celui des supercheries liées à l’automobile. Fausses contraventions pour mauvais stationnement ou PV frauduleux pour excès de vitesse, les escroqueries se multiplient et sont diablement efficaces, à cause de leur aspect officiel. En ce début de mois d’octobre, c’est donc l’hameçonnage à la vignette Crit’Air, cette vignette à coller sur le pare-brise qui indique la classe environnementale du véhicule, qui fait des ravages en Île-de-France, signale la préfecture de police de la région sur X (ex Twitter), signale Le Parisien.

Le 1er octobre, le ministère de l’Intérieur diffusait une vidéo de prévention sur les réseaux sociaux au sujet de cette fameuse arnaque. Le principe est simple : l’escroc envoie à son destinataire un SMS ou un e-mail frauduleux lui sommant de commander sa vignette Crit’Air. La victime est invitée à cliquer sur un lien qui la redirige vers un site à l’apparence officielle. Et certaines arnaques sont à s’y méprendre. Une fois “hameçonnée”, la victime remplit le questionnaire du site avec ses informations personnelles et ses coordonnées bancaires. À ce moment, le piège se referme sur elle.

Une fois ces données en possession de l'escroc, il peut allègrement siphonner les comptes de sa proie et usurper son identité pour effectuer diverses exactions. Pour éviter d’en arriver là, le ministère de l’Intérieur préconise la plus grande (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Misez sur la stabilité et la puissance d’un scooter 3 roues avec le Piaggio MP3
Attention, un nouveau type d'arnaqueurs sévit dans des stations-services depuis quelques semaines
Voiture électrique : les ventes de Tesla ont explosé en septembre en France
Les ventes de voitures neuves continuent leur progression en septembre
Le malus sur les véhicules neufs polluants en forte hausse en 2024