Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    41 198,08
    +243,60 (+0,59 %)
     
  • Nasdaq

    17 996,92
    -512,42 (-2,77 %)
     
  • Nikkei 225

    41 097,69
    -177,39 (-0,43 %)
     
  • EUR/USD

    1,0942
    +0,0039 (+0,36 %)
     
  • HANG SENG

    17 739,41
    +11,43 (+0,06 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 072,85
    -262,79 (-0,44 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 339,92
    -2,41 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    5 588,27
    -78,93 (-1,39 %)
     

Arnaque : elle signe un contrat sans le savoir et doit payer 13 000 euros à un artisan !

PIXABAY

Les arnaques aux panneaux solaires se multiplient, mais elles ne revêtent pas toutes la même forme. De nombreuses victimes se sont déjà plaintes de se retrouver engagées avec des sociétés prestataires alors qu’elles ne croyaient avoir signé qu’un document préparatoire. Mais le cas de cette retraitée rapporté par l’Indépendant le 17 juin est différent. Le 12 avril dernier, alors présente sur un stand d’une foire expo à Perpignan, elle se laisse amadouer par le discours d’un vendeur de panneaux solaires. L’homme lui propose très rapidement un devis.

La retraitée fournit tous les renseignements demandés par le professionnel. Problème, ce dernier prétexte un problème de connexion sur son logiciel et indique à la cliente qu’elle va recevoir un code sur son téléphone portable. Sans penser à mal, la retraitée lui communique. «Je n’aurais jamais imaginé que ce code allait servir à valider une estimation», constate-t-elle amère aujourd’hui. Pour elle, «un devis est un devis, pas un contrat». Le lendemain, elle découvre le pot aux roses. Car l’homme qu’elle avait rencontré sur le salon la contacte pour recueillir des informations concernant le dépôt obligatoire de demande d’installation photovoltaïque en mairie.

Offusquée par la démarche, la retraitée signifie au vendeur qu’elle ne fera les travaux que si elle obtient des aides de l’État. Mais en le rappelant pour lui indiquer qu’elle n’est plus intéressée, c’est le coup de massue : elle ne peut plus annuler l’achat. La raison est simple (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

106 milliards en 3 ans : le programme économique du Nouveau Front populaire sous le feu des critiques
Législatives 2024 : les Français se ruent sur les procurations, plus de 500 000 déposées
EasyJet : un avion déclenche le code de détresse et fait demi-tour en plein vol
L'Europe retire 400 médicaments du marché : vers un nouveau scandale sanitaire ?
Chine : l’économie face à des défis mais la banque centrale refuse une relance d’envergure