Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    40 075,59
    +221,72 (+0,56 %)
     
  • Nasdaq

    17 306,37
    -36,05 (-0,21 %)
     
  • Nikkei 225

    37 869,51
    -1 285,34 (-3,28 %)
     
  • EUR/USD

    1,0850
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • HANG SENG

    17 004,97
    -306,08 (-1,77 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 534,09
    -1 157,97 (-1,91 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 305,72
    -32,46 (-2,42 %)
     
  • S&P 500

    5 427,11
    -0,02 (-0,00 %)
     

Les applications de Radio France et France Inter retirées de l’App Store chinois

Thomas Trutschel/Getty Images

Radio France et France Inter, victimes de la censure chinoise. Les deux applications du groupe public français ne seront bientôt plus disponibles sur l’App Store chinois. La marque à la pomme très populaire à Pékin va retirer ces applications qui regroupent tous les directs et les podcasts de la société de sa plateforme à la demande de l’administration chinoise du Cyberespace (CAC), indique franceinfo, jeudi 20 juin. Cette décision étonnante serait motivée par la présence de «contenu illégal en Chine».

«L'app influencerait l'opinion publique chinoise», a commenté sur X Laurent Frisch, directeur du numérique et de la stratégie d'innovation de Radio France. Selon lui, cette mesure a été prise à la suite de la sortie d'un podcast de France Inter consacré au président chinois, Xi Jinping, le prince rouge, diffusé sur les deux applications ciblées par Pékin. De son côté, le géant américain explique s'être tout simplement exécuté. «Nous sommes obligés de respecter les lois en vigueur dans les pays où nous opérons, même si nous ne sommes pas d’accord. Faisant référence à la loi locale sur la cybersécurité, l’administration chinoise du Cyberespace a ordonné le retrait de ces applications de la vitrine chinoise», a réagi Apple.

«Nous regrettons que nos auditeurs installés en Chine se retrouvent ainsi sanctionnés en perdant un accès simple à nos directs et podcasts, en particulier à nos contenus d’information vérifiée», a déploré Radio France dans une déclaration à l’AFP. Déjà en avril dernier, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Euro 2024 : France, Italie, Portugal… quelle équipe est la plus chère de la compétition ?
La réforme des retraites abrogée dès cet été ? La relance de Camaïeu… L'actu éco en 120 secondes
Virus ou problème hydraulique : que se passe-t-il dans cette ville de la Marne ?
JO 2024 : Anne Hidalgo et les athlètes pourront-ils plonger dans la Seine encore trop polluée ?
Législatives : «Une politique timorée est sans doute préférable à une mise en danger de l'économie»