Publicité
La bourse ferme dans 4 h 13 min
  • CAC 40

    7 638,63
    +104,11 (+1,38 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 901,83
    +74,59 (+1,55 %)
     
  • Dow Jones

    40 287,53
    -377,47 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,0889
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    2 406,70
    +7,60 (+0,32 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 881,27
    +456,06 (+0,74 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 388,63
    -16,70 (-1,19 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,75
    -0,38 (-0,47 %)
     
  • DAX

    18 425,63
    +253,70 (+1,40 %)
     
  • FTSE 100

    8 217,12
    +61,40 (+0,75 %)
     
  • Nasdaq

    17 726,94
    -144,26 (-0,81 %)
     
  • S&P 500

    5 505,00
    -39,59 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    39 599,00
    -464,79 (-1,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 635,88
    +218,20 (+1,25 %)
     
  • GBP/USD

    1,2937
    +0,0028 (+0,21 %)
     

4300 euros par mois pour un «français moyen» : la sortie d’un député macroniste fait réagir

Lafargue Raphael/ABACA

Le député Renaissance de Paris Sylvain Maillard était ce vendredi 21 juin l’invité de BFMTV. Et certains propos de l’élu n’ont pas plu à tout le monde, énonce Marianne. En effet, il a affirmé que le «Français moyen» touchait la somme de 4 300 euros par mois. Un montant bien supérieur à la moyenne nationale. En France, le salaire mensuel moyen est de 1 800 euros selon l’Insee. «Moi, je suis élu de Paris [...] Dans les grandes villes, vous estimez être riche quand vous gagnez 4 300 euros ?», a ensuite déclaré le président du groupe Renaissance à l'Assemblée nationale.

En 2021, l’Insee avait même admis que le salaire mensuel net moyen (en équivalent temps plein) était de 2 520 euros dans le secteur privé et de 2 430 euros dans la fonction publique. «En France métropolitaine, le niveau de vie médian de la population s'élève à 23 160 euros annuels», précise l’institution, affirmant que cela correspondait «à un revenu disponible de 1 930 euros par mois pour une personne seule et de 4 053 euros par mois pour un couple avec deux enfants de moins de 14 ans».

Déjà en 2018, Sylvain Maillard avait quelque peu fait parler de lui. Sur RFI, le député Renaissance avait affirmé que «l’immense majorité» des SDF dormaient dans les rues durant l’hiver «par choix». Cette sortie faisait suite aux propos d’Emmanuel Macron qui avait annoncé ne plus vouloir, «d’ici la fin de l’année, avoir des femmes et des hommes dans les rues». «Je suis aussi un élu local parisien et ce qu'il faut savoir, c'est que (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Remboursement de la carte imagine R : un gros changement suscite la colère
Mauvaise nouvelle pour les auto-entrepreneurs le 1er juillet
Vente de colis perdus : ce couple a-t-il mis la main sur une Rolex ?
Retour de l'ISF : le Nouveau Front populaire veut doubler ses recettes à 15 milliards d’euros
Plus de 2 milliards d’euros : les dépenses sociales des départements ont explosé en 2023