La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 941,65
    +224,56 (+0,67 %)
     
  • Nasdaq

    11 540,47
    +146,66 (+1,29 %)
     
  • Nikkei 225

    27 327,11
    -106,29 (-0,39 %)
     
  • EUR/USD

    1,0877
    +0,0020 (+0,18 %)
     
  • HANG SENG

    21 842,33
    -227,40 (-1,03 %)
     
  • BTC-EUR

    21 296,75
    +212,94 (+1,01 %)
     
  • CMC Crypto 200

    525,97
    +7,18 (+1,38 %)
     
  • S&P 500

    4 057,40
    +39,63 (+0,99 %)
     

Le Wyoming veut bannir la vente des véhicules électriques

À contrecourant des grands États américains ou de l’Europe, le Wyoming ne veut non pas bannir la vente de voitures thermiques, mais au contraire le faire pour les voitures électriques d’ici à 2035.

L’État du Wyoming semble avoir envie de troller la Californie et les autres États américains, où sont votées des lois visant à interdire la vente des voitures thermiques. Dans cet État qui vit essentiellement du pétrole et du gaz, il n’y a rien de surprenant à ce que les politiques souhaitent freiner le développement des voitures électriques. C’est en tout cas réellement un projet de loi nommé « Suppression progressive des ventes de véhicules électriques neufs d’ici à 2035 » qui a été déposé par plusieurs sénateurs ce 13 janvier 2023.

Le sénateur Jim Anderson n’est pas tendre quand il parle des voitures électriques. En interview pour le quotidien local Cowboy Daily State, il indique que cette proposition de loi est une manière de dire ouvertement : « si vous n’aimez pas nos voitures à essence, nous n’aimons pas vos voitures électriques. »

Cette idée de loi anti-véhicules électriques est-elle vraiment sérieuse ?

Si les lois visant à interdire les véhicules thermiques en Californie ou dans l’État de New York, ou même en Europe, d’ici à 2035 sont à prendre au sérieux, cette proposition de l’État du Wyoming ne l’est pas complètement. Il suffit de lire le détail des propositions pour comprendre qu’il s’agit d’une provocation,

[Lire la suite]