Publicité
Marchés français ouverture 2 h 29 min
  • Dow Jones

    38 712,21
    -35,21 (-0,09 %)
     
  • Nasdaq

    17 608,44
    +264,89 (+1,53 %)
     
  • Nikkei 225

    38 838,07
    -38,64 (-0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,0807
    -0,0007 (-0,06 %)
     
  • HANG SENG

    18 034,42
    +96,58 (+0,54 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 618,76
    +138,46 (+0,22 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 435,21
    +40,17 (+2,88 %)
     
  • S&P 500

    5 421,03
    +45,71 (+0,85 %)
     

Wall Street ouvre en baisse en attendant des données économiques

Un opérateur du New York Stock Exchange (SPENCER PLATT)
Un opérateur du New York Stock Exchange (SPENCER PLATT)

La Bourse de New York a ouvert en repli mardi après un début du mois de juin hésitant, en attendant des nouvelles du marché du travail aux Etats-Unis.

L'indice Dow Jones cédait 0,04%, le Nasdaq lâchait 0,33% et l'indice élargi S&P 500 reculait de 0,25%, vers 13H55 GMT.

La veille les indices avaient terminé sans direction claire, ébranlés par un indicateur d'activité manufacturière décevant.

Le Dow Jones avait perdu 0,30% à 38.571,03 points. Le Nasdaq avait pris 0,56% à 16.828,67 points et le S&P 500 avait progressé de 0,11% à 5.283,40 points.

"Les investisseurs attendent davantage de données susceptibles d'augmenter les inquiétudes quant à la santé de l'économie", a estimé Art Hogan de B. Riley Wealth Management.

PUBLICITÉ

"Après que les chiffres de lundi ont montré que la production des usines a ralenti, l'attention de tourne maintenant vers un rapport qui devrait indiquer une baisse mensuelle des offres d'emploi", a-t-il indiqué faisant référence à l'enquête JOLTS du ministère du travail sur les offres d'emplois.

Les analystes s'attendent à 8,4 millions d'offres au lieu de 8,5 millions le mois passé pour cet indice publié en matinée.

Ces données vont précéder l'enquête mensuelle ADP sur les emplois dans le secteur privé mercredi et surtout les chiffres officiels de l'emploi pour mai vendredi.

La faiblesse de l'activité manufacturière qui a accusé une contraction pour le deuxième mois de suite, selon l'enquête ISM publiée lundi, a toutefois redonné de l'allant aux obligations dont le prix monte quand les rendements reculent.

Ainsi le taux à dix ans se repliait à 4,35% contre 4,38% la veille.

Du côté des valeurs, la banque en ligne Axos Bank s'écroulait de 13,02% vers 13H40 GMT alors qu'un bref rapport du fonds de vente à découvert Hindenburg Research, qui parie à la baisse sur Axos, suggère que l'établissement est très exposé à des actifs risqués comme des prêts d'immobilier commercial.

Une kyrielle de banques étaient emportées par ce courant comme Western Alliance Bank Corporation (-1,31%), Custormers Bancorp (-1,12%) BankUnited (-1,71%).

Parmi les grands établissements, Bank America cédait 0,28%, Citigroup 0,87%.

Neuf des onze secteurs du S&P étaient dans le rouge à commencer par l'énergie (-1,59%) qui suivait la vive baisse des prix du brut, alors que le marché du pétrole digère la décision de l'Opep+ de réduire progressivement à partir d'octobre ses réductions de production.

Seul l'immobilier (+0,14%), à la faveur d'un léger repli des taux obligataires, ainsi que les articles de consommation (+0,17%) se maintenaient légèrement dans le vert.

L'action du groupe de divertissement Paramount Global, qui détient les chaînes américaines CBS et MTV, rendait un peu (-1,99%) de ce qu'elle avait gagné la veille. Lundi la chaîne CNBC avait rapporté que l'actionnaire de contrôle de Paramount, Shari Redstone, s'est entendu avec le studio Skydance Media, qui va fusionner les deux entités.

Perçu comme le plus petit des grands acteurs de la télévision et du streaming, Paramount Global fait l'objet de convoitises depuis de nombreux mois.

L'action hautement speculative de la chaîne de magasins de jeux vidéo GameStop chutait de presque 9% après avoir a été catapultée (+21%) la veille par un message du boursicoteur Keith Gill baptisé "Roaring Kitty" (chat rugissant), à l'origine du mouvement des "meme stocks".

Selon le Wall Street Journal, la plateforme de courtage en ligne E Trade, détenue par Morgan Stanley, serait tentée d'interdire l'accès à la plateforme à "Roaring Kitty", lui reprochant des manipulations de titres.

Nasdaq

vmt/eb