La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 922,26
    -234,43 (-0,69 %)
     
  • Nasdaq

    11 904,21
    -209,58 (-1,73 %)
     
  • Nikkei 225

    27 606,46
    -79,01 (-0,29 %)
     
  • EUR/USD

    1,0712
    -0,0018 (-0,17 %)
     
  • HANG SENG

    21 283,52
    -15,18 (-0,07 %)
     
  • BTC-EUR

    21 368,83
    -416,46 (-1,91 %)
     
  • CMC Crypto 200

    527,02
    -9,87 (-1,84 %)
     
  • S&P 500

    4 115,30
    -48,70 (-1,17 %)
     

VTC : un tarif minimum devrait être appliqué dès janvier

Les courses de moins de 2 kilomètres restent anecdotiques pour les plateformes de VTC. - Credit:MATHIEU THOMASSET / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Selon « Le Parisien », les syndicats de chauffeurs VTC ont obtenu des plateformes la mise en place d’un « tarif minimum » pour leurs courses.

Si l'on regarde dix ans en arrière, l'arrivée de plateformes de mise en relation entre voiture de transport avec chauffeur (VTC) et particuliers était une petite révolution. Uber, leader sur le marché, proposait alors des prix défiant toute concurrence et il était possible de traverser Paris pour moins de vingt euros. Un prix très attractif qui a rapidement dévoilé sa face cachée : une précarisation des chauffeurs indépendants. Aussi, douze ans après l'arrivée d'Uber en France, plateformes et syndicats de chauffeurs seraient tombés d'accord pour mettre en place un « tarif minimum », selon Le Parisien.

À compter de la mi-janvier, les chauffeurs – qui ont le statut d'indépendant – devraient toucher 7,65 euros net minimum pour chaque course acceptée. Si l'on rajoute les commissions de la plateforme, cela signifie que les usagers devront payer 9 euros minimum pour emprunter un VTC. C'est plus que pour une course en taxi, dont le tarif minimum est fixé à 7,30 euros, mais moins que le tarif déjà fixé par certaines plateformes, comme Heetch (10 euros).

10 euros minimum pour les chauffeurs

Concrètement, Le Parisien explique que cela devrait surtout impacter les personnes souhaitant réaliser des courses de moins de 2 kilomètres et qui payaient jusqu'alors entre 6 et 10 euros. Des courses qui nécessitent parfois aux chauffeurs de passer plus de temps à aller chercher leur client qu'à les conduire à leur lieu de destination et qui ne sont donc pas rentables.

À LIRE AUSSI [...] Lire la suite

VIDÉO - L'agression d'un VTC filmée par la dashcam de sa voiture