Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 534,52
    -52,03 (-0,69 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 827,24
    -42,88 (-0,88 %)
     
  • Dow Jones

    40 287,53
    -377,49 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,0886
    -0,0014 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    2 402,80
    -53,60 (-2,18 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 232,90
    +2 204,24 (+3,73 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 377,06
    +46,16 (+3,47 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,25
    -2,57 (-3,10 %)
     
  • DAX

    18 171,93
    -182,83 (-1,00 %)
     
  • FTSE 100

    8 155,72
    -49,17 (-0,60 %)
     
  • Nasdaq

    17 726,94
    -144,28 (-0,81 %)
     
  • S&P 500

    5 505,00
    -39,59 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    40 063,79
    -62,56 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 417,68
    -360,73 (-2,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2915
    -0,0032 (-0,25 %)
     

Voyages en avion : pourquoi les erreurs d’aiguillage de vos bagages explosent

Capital Freepik

Valise perdue, envoyée vers la mauvaise destination, endommagée, voire volée… Au moment d’enregistrer ses bagages à l’aéroport, vous éprouvez parfois une petite appréhension. Une crainte qui ne semble pas infondée, d’après un rapport de l’entreprise Sita, fournisseur mondial de technologies d’information pour l’industrie du transport aérien, publié mi-juin. En 2022, pas moins de 26 millions de bagages dans le monde ont subi des incidents, contre seulement 9,9 millions en 2021, d’après ce rapport.

Alors qu’ils avaient chuté de presque 60% entre 2007 et 2021, les problèmes d’acheminement de valises ont bondi de 75% entre 2021 et 2022, « pour concerner environ huit bagages sur mille dans le monde», indique le rapport. Qui précise que «les bagages arrivant en retard ont représenté 80 % de tous les bagages incorrectement traités en 2022.» Avant la crise sanitaire, le taux d’incidents était de 5,6 bagages sur 1 000, soit deux points de moins qu’en 2022, année record.

Comment expliquer ce pic d’incidents ? Tout d’abord, la levée des restrictions sanitaires liées à l’épidémie de Covid-19 a entraîné une augmentation des voyages en avion. La fréquentation des aéroports français est passée de 8 millions en septembre 2021 à 15 millions en 2023, selon l’Insee. Une reprise sur les chapeaux de roues qui semble

n’avoir pas été assez anticipée par le secteur.

PUBLICITÉ

Qui a parallèlement subi une fuite d’une partie de sa main-d’œuvre. En raison de la crise sanitaire, le secteur du transport aérien, qui (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Quick : la chaîne de fast food met les bouchées doubles en France avec des menus à moins de 5 euros
Bourse : rebond fragile du CAC 40, la crise politique en France inquiète toujours
Thales : contrat de «plusieurs dizaines de milliers de munitions» avec l’armée française
JO 2024 : hausse des prix, délais de livraison allongés… Même les dealers se préparent
TF1 et M6 : vers un effondrement en Bourse si le RN privatise France Télévisions ?