Publicité
La bourse ferme dans 50 min
  • CAC 40

    7 526,87
    -71,76 (-0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 870,90
    -45,90 (-0,93 %)
     
  • Dow Jones

    39 985,21
    -372,88 (-0,92 %)
     
  • EUR/USD

    1,0861
    +0,0004 (+0,03 %)
     
  • Gold future

    2 426,80
    +19,50 (+0,81 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 632,14
    -277,85 (-0,45 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 374,93
    +9,03 (+0,66 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,76
    +0,80 (+1,04 %)
     
  • DAX

    18 422,23
    -135,47 (-0,73 %)
     
  • FTSE 100

    8 154,63
    -12,74 (-0,16 %)
     
  • Nasdaq

    17 601,98
    -395,38 (-2,20 %)
     
  • S&P 500

    5 472,56
    -83,18 (-1,50 %)
     
  • Nikkei 225

    39 154,85
    -439,54 (-1,11 %)
     
  • HANG SENG

    17 311,05
    -158,31 (-0,91 %)
     
  • GBP/USD

    1,2922
    +0,0013 (+0,10 %)
     

Volotea : 150 passagers «abandonnés» à l’aéroport de Pise pendant près de 24 heures

Miguel Cuenca/Pexels

«Abandonnés au milieu d’un hall d’aéroport». C’est la mésaventure qu’ont connue environ 150 passagers qui devaient rallier Toulouse depuis l’Italie jeudi 27 juin, explique La Dépêche. Tout débute jeudi en fin de journée. Ces passagers, la plupart français, devaient prendre un vol de la compagnie low cost espagnole Volotea à 22h15. Le départ était prévu à Florence, en Toscane (Italie), mais un peu moins de trois heures avant le décollage, les passagers reçoivent un message les informant d’un changement d’aéroport. Direction Pise en bus à environ 70 kilomètres.

C'est à ce moment-là que la situation a commencé à se dégrader, explique courroucée à La Dépêche une des passagères toulousaines. «Finalement, le bus est arrivé à 22 heures, et ce n’était que le début de nos soucis», lâche-t-elle. La suite va en effet être tumultueuse. Les passagers ont été acheminés vers Pise, mais avec deux bus, et ne vont arriver que vers 23 heures. «Sur place, il n’y avait aucun comptoir de la compagnie Volotea. L’avion était censé décoller à 00h55. C’était ce qui nous était dit», poursuit la passagère.

Mais les passagers ne reçoivent aucune information et vont attendre seuls dans l’aéroport : «Il y avait des familles avec enfants, et aucune collation ni bouteille d’eau ne nous ont été fournies», déplore la Toulousaine. D’autant que la situation ne va pas s’arranger. À l’heure annoncée du nouveau vol, aucun avion en vue.

Toujours sans information de la part de la compagnie low cost, des passagers vont (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Arnaque à Notre Dame : l’ouverture gâchée par les faux billets ?
Croissance : «l’économie française continue de sombrer… et la dette publique de flamber»
Législatives 2024 : que sait-on des risques de débordements à l’issue des élections ?
Chômage : risquez-vous de ne plus être indemnisé à compter du 1er juillet ?
Législatives 2024 : Nouveau Front populaire, RN, camp présidentiel… que retenir de chaque programme ?