Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 104,99
    -566,05 (-1,43 %)
     
  • Nasdaq

    16 750,09
    -51,46 (-0,31 %)
     
  • Nikkei 225

    39 103,22
    +486,12 (+1,26 %)
     
  • EUR/USD

    1,0813
    -0,0014 (-0,13 %)
     
  • HANG SENG

    18 868,71
    -326,89 (-1,70 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 037,07
    -2 394,03 (-3,72 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 466,04
    -36,63 (-2,44 %)
     
  • S&P 500

    5 273,03
    -33,98 (-0,64 %)
     

Vicat : Chiffre d’affaires au 31 mars 2024

  • Croissance organique du chiffre d’affaires de +7,9%

  • Forte contribution des Etats-Unis et des pays émergents

  • Confirmation des perspectives 2024

L’ISLE D’ABEAU, France, April 29, 2024--(BUSINESS WIRE)--Regulatory News:

Vicat (Paris:VCT):

Chiffre d’affaires consolidé par zone géographique au 1er trimestre 2024 :

(En millions d’euros)

31 mars 2024

31 mars 2023

Variation

publiée

Variation
à pcc*

France

270

297

-8,8%

-8,8%

Europe (hors France)

92

81

+14,2%

+9,7%

Amériques

222

198

+12,5%

+12,4%

Asie

120

112

+6,8%

+8,9%

Méditerranée

104

104

+0,7%

+58,9%

Afrique

101

108

-6,5%

-5,5%

Total

911

899

+1,2%

+7,9%

*à périmètre et change constants

Guy Sidos, Président-Directeur général a déclaré :

« Le groupe Vicat débute l’année 2024 avec une croissance organique de près de 8%, portée par le dynamisme de ses marchés aux Etats-Unis et dans les pays émergents. La faiblesse du marché résidentiel français devrait être progressivement atténuée cette année par la montée en puissance des chantiers d’infrastructures dont le Groupe Vicat est attributaire.
La bonne performance du premier trimestre nous permet de confirmer les perspectives annuelles de progression des ventes et de la rentabilité opérationnelle.
Comme annoncé précédemment, l’initiative ‘Du Bas carbone au Zéro carbone’ se matérialise avec l’avancement de nos deux projets de décarbonation ultime à Montalieu, en France, où les discussions avec les parties prenantes progressent et les choix technologiques se dessinent et à Lebec, en Californie, dont le projet de CCS a été sélectionné au titre de l’IRA pour une subvention pouvant atteindre 500 millions de dollars, en complément de crédits d’impôts qui pourront dépasser un milliard de dollars répartis sur douze ans.».

PUBLICITÉ

Le chiffre d’affaires du Groupe atteint 911 millions d’euros au premier trimestre, en hausse de +1,2% en base publiée. La croissance organique du chiffre d’affaires s’élève à +7,9% à périmètre et change constants. Cette performance résulte :

  • D’une croissance des volumes de l’activité Ciment de +4,1% à 6,9 millions de tonnes, contrastée sur les différents marchés du Groupe avec :
    - Un ralentissement dans les marchés européens, notamment en France, marqué par la faiblesse du secteur résidentiel ;
    - La progression des volumes aux Etats-Unis grâce à la production à pleine capacité de l’usine de Ragland et d’un rebond des volumes en Californie ;
    - La progression de l’activité en Asie, liée à la forte hausse des volumes en Inde et d’un effet de base favorable sur les volumes au Kazakhstan ;
    - Une bonne dynamique en zone Méditerranée.

  • D’une progression des volumes béton de +5,4% à 2,2 millions de m3, notamment aux Etats-Unis et en Turquie ;

  • D’une baisse des volumes de granulats de -6,8% à 5,1 millions de tonnes, principalement en France ;

  • D’un environnement prix qui reste résilient dans la plupart des marchés avec un écart coût/prix favorable.

Le chiffre d’affaires du Groupe est impacté par un effet de change défavorable de -60 millions d’euros (soit -6,7%) correspondant principalement à la dépréciation des livres turque et égyptienne face à l’euro qui a été très marginalement compensée par l’appréciation du franc suisse face à l’euro au premier trimestre. Il n’y a pas d’effet de variation de périmètre sur la période.

1. CHIFFRES D’AFFAIRES PAR ZONES GEOGRAPHIQUES

1.1. France

(En millions d’euros)

31 mars 2024

31 mars 2023

Variation

publiée

Variation
à pcc*

Chiffre d’affaires consolidé

270

297

-8,8%

-8,8%

*à périmètre et change constants

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires France reste impacté par la faiblesse des volumes résultant de la contraction du marché résidentiel.

L’activité Ciment a été impactée par une poursuite de la baisse des volumes liée à la contraction du marché résidentiel. Le chantier de construction de la liaison ferroviaire Lyon-Turin, qui a débuté fin 2023, devrait néanmoins progressivement atténuer ce ralentissement en 2024. Des hausses de prix du ciment passées en début d’année ont contribué positivement sur la période. Ainsi, le chiffre d’affaires opérationnel de l’activité Ciment est en baisse de -9,5% au premier trimestre.

L’activité Béton & Granulats est également impactée par la baisse des volumes, malgré un effet de base plus favorable que dans le ciment. En effet, la baisse des volumes Béton & Granulats avait débuté au 1er trimestre 2023 alors que les volumes ciment s’étaient montrés résilients en début d’année 2023. Le chiffre d’affaires opérationnel de l’activité Béton & Granulats est en baisse de -10,0% au premier trimestre.

Le chiffre d’affaires opérationnel de l’activité Autres Produits & Services est en légère baisse.

1.2 Europe (hors France)

(En millions d’euros)

31 mars 2024

31 mars 2023

Variation

publiée

Variation
à pcc*

Chiffre d’affaires consolidé

92

81

+14,2%

+9,7%

*à périmètre et change constants

En Europe, l’activité a rebondi au premier trimestre 2024, soutenue notamment par la bonne performance d’Altola (traitement et valorisation de déchets) et de Vigier Rail (préfabrication) en Suisse et de l’appréciation du franc suisse face à l’euro.

En Suisse, le chiffre d’affaires opérationnel progresse de +10,7% à périmètre et change constants.

L’activité ciment en Suisse reste impactée par la faiblesse du marché résidentiel avec des volumes en baisse au premier trimestre. Des augmentations de prix ont été passées en début d’année. La filiale de traitement et de valorisation des déchets, Altola, a contribué positivement sur la période.

Le chiffre d’affaires opérationnel Béton & Granulats croit sensiblement sur la période grâce à une progression des prix et un effet de base favorable sur la période.

Le chiffre d’affaires opérationnel de l’activité Autres Produits & Services progresse fortement grâce à une amélioration du mix produits de l’activité préfabrication (Vigier Rail).

En Italie, le chiffre d’affaires opérationnel est stable au premier trimestre.

1.3 Amériques

(En millions d’euros)

31 mars 2024

31 mars 2023

Variation

publiée

Variation
à pcc*

Chiffre d’affaires consolidé

222

198

+12,5%

+12,4%

*à périmètre et change constants

L’activité dans la zone Amériques progresse significativement au premier trimestre 2024 grâce à la croissance des volumes aux Etats-Unis dans un environnement de prix favorable, malgré le repli de l’activité au Brésil.

Aux Etats-Unis, l’activité est dynamique en Californie et dans le Sud-Est. Les volumes ont fortement progressé en Californie au premier trimestre bénéficiant d’un effet de base favorable. En effet, les volumes au premier semestre 2023 avaient été impactés par des conditions météorologiques particulièrement défavorables. Les volumes à Ragland progressent également grâce à une production à pleine capacité. L’environnement prix reste favorable dans les deux régions et bénéficie de hausses de prix embarquées à la suite des hausses passées en 2024. Le chiffre d’affaires opérationnel Ciment aux Etats-Unis progresse ainsi de +19,2% à périmètre et change constants.

L’activité Béton aux Etats-Unis, progresse fortement grâce à un marché dynamique à la fois en Californie, qui bénéficie d’un rattrapage lié à un effet de base très favorable, et dans le Sud-Est. Les prix de vente ont continué de progresser dans les deux régions. Le chiffre d’affaires opérationnel Béton aux Etats-Unis croît ainsi de +28,8% à périmètre et change constants.

Au Brésil, dans un contexte macroéconomique stable par rapport à 2023, le chiffre d’affaires opérationnel baisse de -10,0% à périmètre et change constants.

L’activité ciment du Groupe ralentit avec des volumes et des prix en baisse au premier trimestre. L’environnement commercial dans la région Centre-Ouest, où Ciplan est implanté, se dégrade avec une intensification de la concurrence.

L’activité Béton & Granulats est plus résiliente avec des volumes de granulats et de béton en baisse alors que les prix de vente ont progressé.

1.4 Asie (Inde et Kazakhstan)

(En millions d’euros)

31 mars 2024

31 mars 2023

Variation

publiée

Variation
à pcc*

Chiffre d’affaires consolidé

120

112

+6,8%

+8,9%

*à périmètre et change constants

L’activité du Groupe en Asie a progressé au premier trimestre grâce à de solides performances au Kazakhstan et en Inde.

L’activité en Inde progresse au premier trimestre avec des volumes en forte hausse bénéficiant d’une demande dynamique et d’un effet de base positif. L’amélioration des écarts prix/coûts depuis le 2ème semestre 2023 a permis de regagner en compétitivité. Dans un environnement concurrentiel actif, les prix de ventes sont en légère baisse sur la période. Le chiffre d’affaires opérationnel en Inde progresse ainsi de +8,8% à périmètre et change constants.

L’activité au Kazakhstan progresse au premier trimestre dans un marché en croissance. Les volumes sont en forte croissance sur la période bénéficiant à la fois du dynamisme de la région d’Almaty et d’une base de comparaison favorable. En effet, l’activité au premier trimestre 2023 avait été fortement perturbée par des tensions dans la chaine logistique ferroviaire qui avaient contraint les volumes. Les prix sont en légère baisse sur la période dans un contexte concurrentiel plus tendu. En conséquence, le chiffre d’affaires opérationnel au Kazakhstan croît de +12,1% à périmètre et change constants.

1.5 Méditerranée (Turquie et Égypte)

(En millions d’euros)

31 mars 2024

31 mars 2023

Variation

publiée

Variation
à pcc*

Chiffre d’affaires consolidé

104

104

+0,7%

+58,9%

*à périmètre et change constants

L’activité du Groupe en Méditerranée est bien orientée avec la croissance des volumes en Turquie et des opportunités d’exportation en Egypte même si la visibilité reste limitée. La contribution de la zone au chiffre d’affaires consolidé est impactée par la forte dépréciation des devises turque et égyptienne par rapport à l’euro sur la période.

Malgré un contexte macroéconomique marqué par une hyperinflation persistante, l’activité Ciment en Turquie a bénéficié d’une solide progression des volumes au premier trimestre grâce au soutien accordé par le gouvernement au secteur de la construction ainsi qu’un effet de base favorable. L’activité au premier trimestre 2023 avait été impactée par le tremblement de terre qui a touché le Sud-Est de la Turquie. Les prix de ventes progressent afin de compenser les effets de l’inflation sur les coûts de production. En conséquence, le chiffre d’affaires opérationnel Ciment en Turquie croît de +2,6% (+77,0% à périmètre et change constants).

L’activité Béton & Granulats, en Turquie, progresse au premier trimestre grâce à une forte croissance des volumes béton et des prix de ventes. Le chiffre d’affaires opérationnel croit de +42,0% (+145,0% à périmètre et change constants).

L’activité Ciment en Egypte est marquée par un marché domestique atone avec des volumes en contraction, notamment liée à la période du Ramadan, qui sont partiellement compensés par une croissance des volumes ciment et clinker à l’export en zone Méditerranée et Afrique. Les prix ont progressé au premier trimestre dans un contexte de marché régulé par les autorités. Ainsi, le chiffre d’affaires opérationnel Ciment en Egypte est en baisse de -6,3% à périmètre et change constants.

1.6 Afrique (Sénégal, Mali, Mauritanie)

(En millions d’euros)

31 mars 2024

31 mars 2023

Variation

publiée

Variation
à pcc*

Chiffre d’affaires consolidé

101

108

-6,5%

-5,5%

*à périmètre et change constants

L’activité du Groupe au premier trimestre en Afrique a souffert des interruptions de production d’électricité au Mali alors que l’activité est en très légère contraction au Sénégal et progresse en Mauritanie.

L’activité Ciment au Sénégal au premier trimestre a été résiliente avec une légère baisse des volumes principalement due à la période du Ramadan. Dans un contexte politique marqué par les élections présidentielles, l’activité n’a pas enregistré de perturbations majeures. Le marché domestique est toujours dynamique, soutenu par une demande résidentielle bien orientée et par des projets d’infrastructures. Les prix sont stables depuis le début de l’année. Dans ce contexte, le chiffre d’affaires opérationnel Ciment au Sénégal a baissé de -3,8% à périmètre constant.

Toujours porté par la mise en œuvre de grands chantiers publics, le chiffre d’affaires opérationnel Granulats au Sénégal progresse de +4,7%.

L’activité Ciment au Mali a été fortement perturbée par des problèmes de disponibilité d’électricité. En conséquence, le chiffre d’affaires opérationnel est en baisse de -18,6%.

Le chiffre d’affaires opérationnel Ciment en Mauritanie progresse de +8,6% à périmètre et change constants grâce à une bonne dynamique de l’activité.

2. PERSPECTIVES 2024

En 2024, le Groupe s’attend à une poursuite de la progression de son chiffre d’affaires, soutenue par la croissance aux Etats-Unis, par la résilience des marchés émergents, et ce compte tenu de la faiblesse du secteur résidentiel en Europe.

Au vu d’un premier trimestre en progression sensible, le Groupe réitère la tendance d’EBITDA attendue pour l’ensemble de l’année.

L’EBITDA généré par le Groupe en 2024 devrait être supérieur à celui de 2023.

Cet objectif tient compte de la progression des gains opérationnels à l’usine de Ragland et du reflux de l’inflation des coûts énergétiques sur la période avec un effet de base favorable au premier semestre.

En 2024, les investissements industriels du Groupe devraient s’établir à environ 325 millions d’euros compte tenu d’un décalage de décaissements relatif à la construction du nouveau four au Sénégal sur 2024.

La progression de l’EBITDA, la maîtrise du besoin en fonds de roulement ainsi que la discipline en matière d’investissements permettront une nouvelle réduction de l’endettement net du Groupe.
Ainsi, le Groupe se fixe pour objectif de réduire le ratio de leverage à un niveau inférieur à 1,3x à fin 2025.

Perspectives par pays :

En France, l’activité devrait pâtir d’un ralentissement marqué de la construction résidentielle, partiellement compensé par la demande du segment infrastructure. En effet, le démarrage progressif d’un grand chantier d’infrastructure ferroviaire en région Sud-Est devrait soutenir l’activité future.

En Suisse, l’activité est attendue stable, avec une stabilisation des volumes sur un point bas, dans un contexte de prix résilients.

Aux Etats-Unis, le développement des ventes dans le Sud-Est devrait se poursuivre grâce au fonctionnement à pleine capacité du four 2 de Ragland en année pleine. Par ailleurs, l’activité en Californie devrait bénéficier d’un effet de base favorable par rapport au premier semestre de 2023. La progression des combustibles de substitution et la généralisation du ciment de type « 1L » moins consommateur de clinker devrait soutenir l’amélioration de la marge.

Au Brésil, dans un marché en stabilisation avec un niveau d’activité en baisse, les résultats sont prévus proches de ceux de 2023 et devraient continuer de bénéficier de l’amélioration de la performance industrielle.

En Inde, le marché devrait continuer de croître, notamment au 1er semestre, grâce à un effet de base favorable et de l’effet en année pleine de la baisse des coûts, dans un environnement qui reste fortement concurrentiel.

Au Kazakhstan, l’intensification du contexte concurrentiel et la saturation de l’outil industriel devrait limiter la hausse des volumes et des prix.

En Turquie, le contexte macroéconomique devrait rester dominé par l’inflation et la faiblesse de la livre turque. L’activité devrait restée soutenue par l’effort de reconstruction après le tremblement de terre de février 2023 ainsi que par le contexte pré-électoral au premier semestre. Le Groupe continuera de conduire une politique de prix destinée au moins à couvrir la forte inflation des coûts.

En Égypte, le marché domestique devrait rester peu dynamique dans un contexte concurrentiel toujours régulé par les pouvoirs publics. Comme en 2023, le Groupe devrait développer des opportunités d’exportation de clinker et de ciment.

En Afrique de l’Ouest, la visibilité se réduit avec la montée de l’instabilité politique dans la région dont les impacts sont difficilement mesurables à ce stade. Au Sénégal, l’activité Ciment restera contrainte jusqu’au démarrage du four 6 dans un contexte de prix régulés par le gouvernement.

3. PERFORMANCE CLIMAT

Le Groupe a annoncé sa feuille de route climat avec l’objectif 2030 de réduire ses émissions spécifiques directes à 497 kg de CO2 net par tonne de ciment équivalent et à 430 kg de CO2 net par tonne de ciment équivalent en Europe. Cet objectif est uniquement basé sur les technologies actuelles et éprouvées et n’intègre pas de technologie de rupture telle que la capture du CO2 et le stockage / utilisation.

Le Groupe accélère cette feuille de route décarbonation et son ambition de neutralité carbone avec le lancement de l’initiative « Du Bas carbone au Zéro carbone ».

Cette initiative implique le développement deux projets de décarbonation ultime, par la capture du CO2 pour son enfouissement ou son utilisation dans la fabrication de carburants de synthèse sur les usines de Montalieu (en France) et de Lebec (en Californie).

Le projet « VAIA » de Montalieu, destiné à capter et stocker 1,2 millions de tonnes de CO2 par an, progresse. Des discussions sont en cours avec les autorités française et l’Union Européenne pour sécuriser des subventions. Les choix technologiques sont arrêtés et l’écosystème des partenaires du projet se construit.

En Californie, le projet « LNZ » Lebec Net Zero, destiné à capter et stocker 0,9 million de tonnes de CO2 par an, a été sélectionné par le Département de l’Energie américain (annonce du 25 mars 2024) pour une subvention de 50 % des investissements allant jusqu’à 500 millions de dollars, couvrant notamment la construction d’une installation à l’échelle pour la séquestration du CO2 dit Carbone Capture Storage. Cette subvention pourrait être complétée par un produit d’impôt de 85 dollars à la tonne séquestrée (indexé sur l’inflation) pendant une période de 12 ans. Cette annonce est une première étape importante attestant de la crédibilité du projet et les négociations vont se poursuivre avec les contreparties pour sécuriser sa mise en œuvre.

4. FAITS MARQUANTS

29 février 2024 - Vicat fournisseur du Village des Athlètes – Paris 2024
VICAT a approvisionné le Village des Athlètes en béton bas carbone grâce à l’implantation sur site d'une centrale à béton opérée par sa filiale BETON VICAT. L’utilisation de ciments bas carbone DECA, notamment du CEM4 (ciment pouzzolanique) issus de la cimenterie de Créchy et du liant carbo-négatif CARAT, a permis de réduire les émissions de plus de 30% par rapport à des solutions traditionnelles pour les 70 000m3 de béton fournis. Ainsi, sur l’ensemble du projet, ce sont près de 4500 tonnes de CO2 équivalent évitées.

7 mars 2024 - Vicat intègre l’indice SBF 120
Le groupe Vicat annonce son entrée dans l’indice SBF 120, l’un des principaux indices de la bourse de Paris regroupant les 120 premières valeurs cotées sur Euronext Paris en termes de liquidité et de capitalisation boursière. Cette décision, prise par le Conseil scientifique d’Euronext le 7 mars 2024 lors de la révision trimestrielle des indices Euronext Paris, est effective depuis le 18 mars 2024.

16 avril 2024 – Vicat a contracté une ligne bilatérale avec une nouvelle contrepartie bancaire, Bank of America, pour un montant de 50 millions d’euros sous format Sustainability Linked Loans
Le groupe Vicat annonce la signature avec Bank of America d’une nouvelle ligne bilatérale pour un montant de 50 millions d’euros sous format Sustainability Linked Loans. Cette nouvelle ligne est alignée sur les indicateurs et les objectifs de décarbonation du groupe Vicat à horizon 2030. Ainsi, le Groupe continue de renforcer sa liquidité.

REUNION DE PRESENTATION ET CONFERENCE TELEPHONIQUE

Dans le cadre de cette publication, le groupe Vicat organise le 30 avril 2024 une conférence téléphonique d’information en anglais à 15h, heure de Paris (14h heure de Londres et 9h heure de New York).

Pour participer en direct, composez l’un des numéros suivants :

France : +33 (0) 1 70 37 71 66
UK : +44 (0) 33 0551 0200
US : +1 786 697 3501

Cette conférence téléphonique sera également retransmise via webcast à partir du site internet de Vicat ou en cliquant ici. Un enregistrement de la conférence téléphonique sera immédiatement disponible pour retransmission à partir du site internet de Vicat ou en cliquant ici.

La présentation qui servira de support à cet évènement sera accessible à partir de 12h CET sur le site internet de Vicat.

PROCHAINS EVENEMENTS

Publication des résultats du 1er semestre 2024, le 25 juillet 2024 après bourse

A PROPOS DU GROUPE VICAT

Depuis 170 ans, VICAT est un acteur industriel de référence dans le domaine des matériaux de construction minéraux et biosourcés. Vicat est un groupe coté sur le marché Euronext Paris (membre de l’indice SBF 120) et est majoritairement contrôlé par la famille fondatrice Merceron-Vicat. Engagée sur une trajectoire de neutralité carbone sur sa chaîne de valeur d’ici à 2050, l'entreprise exerce aujourd’hui 3 métiers principaux que sont le Ciment, le Béton Prêt à l’Emploi (BPE) et les Granulats, ainsi que des activités complémentaires à ces métiers de base. Présent dans 12 pays, développés et émergents, le groupe cimentier emploie près de 10 000 personnes et a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 3,937 milliards d’euros en 2023. Ancré dans les territoires, VICAT développe un modèle d’économie circulaire qui profite à tous et innove chaque jour pour réduire l’impact environnemental de la construction.

Groupe Vicat – Annexes

AVERTISSEMENTS

  • Dans ce communiqué, et sauf indication contraire, toutes les variations sont exprimées en variation annuelle (2024/2023), et à périmètre et change constants ;

  • Les indicateurs alternatifs de performance (IAP), tels que les notions de « périmètre et change constants », de « chiffre d’affaires opérationnel », « d’EBITDA », « d’EBIT courant », « d’endettement net », ou encore de « leverage », font l’objet d’une définition accessible dans ce communiqué de presse en page d’annexe ;

  • Ce communiqué de presse peut contenir des informations de nature prévisionnelle. Ces informations constituent soit des tendances, soit des objectifs, et ne sauraient être regardées comme des prévisions de résultat ou de tout autre indicateur de performance. Ces informations sont soumises par nature à des risques et incertitudes, tels que décrits dans le Document d’Enregistrement Universel de la Société disponible sur son site Internet (www.vicat.fr). Elles ne reflètent donc pas les performances futures de la Société, qui peuvent en différer sensiblement. La Société ne prend aucun engagement quant à la mise à jour de ces informations.

Des informations plus exhaustives sont disponibles sur son site Internet www.vicat.fr.

DEFINITION DES INDICATEURS ALTERNATIFS DE PERFORMANCE "IAP"

  • Les données à périmètre et change constants permettent de déterminer l’évolution organique d’agrégats chiffrés entre deux périodes et de les comparer en neutralisant les impacts liés aux variations de taux de change et du périmètre de consolidation. Elles sont déterminées en appliquant aux chiffres de la période en cours, les taux de change et le périmètre de consolidation de la période antérieure.

  • Le chiffre d’affaires opérationnel d’un secteur géographique (ou d’une activité) correspond au chiffre d’affaires réalisé par le secteur géographique en question (ou l’activité) sous déduction du chiffre d’affaires intra-secteur (ou intra-activité).

  • EBITDA (Earning Before Interest, Tax, Depreciation and Amortization) : il se calcule en sommant le chiffre d’affaires, les achats consommés, les charges de personnel, les impôts et les taxes d’exploitation et les autres charges et produits ordinaires.

  • EBIT Courant : (Earning Before Interest and Tax) : il se calcule en sommant l’EBITDA et les dotations nettes aux amortissements, provisions et dépréciations ordinaires.

  • Cash-flow libre : il est égal aux flux nets opérationnels après déduction des investissements industriels nets de cessions et des investissements financiers et avant paiement du dividende.

  • L’endettement financier net représente la dette financière brute (composée du solde des emprunts auprès d’investisseurs et des établissements de crédit, de la dette résiduelle sur contrats de location financement, du solde des autres emprunts et dettes financières hors options de vente et de la trésorerie passive), nette de la trésorerie et équivalents de trésorerie, y inclus la réévaluation des dérivés de couverture et de la dette.

  • Le Leverage est un ratio relatif à la rentabilité correspondant à l’endettement net / EBITDA consolidé.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20240429938614/fr/

Contacts

RELATIONS INVESTISSEURS :
Pierre PEDROSA
Tél. +33 (0)6 73 25 98 06
pierre.pedrosa@vicat.fr

PRESSE :
Raphael Hinninger
Tél. +33 (0)7 61 74 86 52
raphael.hinninger@vicat.fr