La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 742,25
    -11,72 (-0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 977,90
    -6,60 (-0,17 %)
     
  • Dow Jones

    34 429,88
    +34,87 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,0531
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    1 797,30
    -3,80 (-0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    16 167,61
    +4,27 (+0,03 %)
     
  • CMC Crypto 200

    404,33
    +2,91 (+0,72 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,34
    -0,88 (-1,08 %)
     
  • DAX

    14 529,39
    +39,09 (+0,27 %)
     
  • FTSE 100

    7 556,23
    -2,26 (-0,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 461,50
    -20,95 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    4 071,70
    -4,87 (-0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,18 (-1,59 %)
     
  • HANG SENG

    18 675,35
    -61,09 (-0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,2296
    +0,0040 (+0,33 %)
     

Vendée : une ville installe des habitats préfabriqués pour loger les travailleurs locaux

© Podeliha

Le bonheur des uns fait le malheur des autres. Si le taux de chômage dans la commune de Chanverrie en Vendée est limité à 4 % pour 5.700 habitants, les salariés travaillant sur place connaissent de grandes difficultés pour se loger, car très peu de maisons sont disponibles à la location. Pour parer à cette pénurie, la mairie a fait ériger des logements temporaires en préfabriqué, loués à des prix abordables, comme le relate Franceinfo le 28 octobre.

"Les gens arrivent pour trois mois, ils n'ont pas de quoi se loger, ou alors en camping, mais c'est un peu compliqué pour eux, donc ces gens-là refusent l'emploi", témoigne David Jamin, pizzaïolo du coin. Face à cette situation, la municipalité a décidé de mettre en place des habitats transitoires.

La municipalité propose ainsi des maisons temporaires, qui sont à louer pour un an renouvelable une fois seulement. 20 pavillons individuels de 62 m² en ossature bois qui seront implantés sur un terrain en cours d'aménagement. Un concept inédit auquel les salariés pourront accéder selon certains critères. "Il faut remplir les conditions de ressources et il faut être salarié en mobilité sur le département de la Vendée", indique Sylvie Boitelle-Doublier, directrice clientèle et territoires chez Podeliha, une entreprise sociale pour l'habitat.

Les loyers de ces habitations temporaires sont compris entre 350 et 420 euros. Les premiers locataires sont attendus en décembre 2022. La mesure aura coûté la somme de 10.000 euros à la commune, principalement (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Énergie : cette station des Pyrénées n'ouvrira que quatre jours par semaine
Elon Musk n'a aucune idée de comment faire de Twitter une plateforme "saine"
L'US Army veut utiliser des lasers pour alimenter ses bases en énergie
La reine des influenceurs Magali Berdah appelle à mieux réguler son secteur
Retraites : des parlementaires accusent l'Etat de vouloir "se servir dans les caisses" de l'Agirc-Arrco