La bourse ferme dans 4 h 8 min
  • CAC 40

    6 556,32
    +28,00 (+0,43 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 769,02
    +12,96 (+0,35 %)
     
  • Dow Jones

    33 980,32
    -171,69 (-0,50 %)
     
  • EUR/USD

    1,0176
    -0,0004 (-0,04 %)
     
  • Gold future

    1 783,50
    +6,80 (+0,38 %)
     
  • BTC-EUR

    23 081,46
    -483,79 (-2,05 %)
     
  • CMC Crypto 200

    558,44
    -14,38 (-2,51 %)
     
  • Pétrole WTI

    88,76
    +0,65 (+0,74 %)
     
  • DAX

    13 726,20
    +99,49 (+0,73 %)
     
  • FTSE 100

    7 513,62
    -2,13 (-0,03 %)
     
  • Nasdaq

    12 938,12
    -164,43 (-1,25 %)
     
  • S&P 500

    4 274,04
    -31,16 (-0,72 %)
     
  • Nikkei 225

    28 942,14
    -280,63 (-0,96 %)
     
  • HANG SENG

    19 763,91
    -158,54 (-0,80 %)
     
  • GBP/USD

    1,2057
    +0,0006 (+0,05 %)
     

Touraine : face à la sécheresse, des agriculteurs plantent du sorgho, moins gourmand en eau

Et si le sorgho venait à remplacer le maïs ? "C’est pratique, ça ne demande pas d’entretien", assure Freddy Bougrier, agriculteur sur le plateau d’Artannes-sur-Indre, près de Tours, en Indre-et-Loire, dans Le Parisien, mardi 2 août. Comme lui, des agriculteurs de la région se sont convertis à cette céréale peu gourmande en eau il y a une vingtaine d'années.

"Même si les canicules étaient plus rares, on parlait déjà de restrictions d’eau au début des années 2000", révèle Arnault Bertrand, agriculteur à Joué-lès-Tours, à nos confrères. "Mon père et d’autres ont implanté du sorgho pour faire des rotations avec d’autres cultures, notamment avec le maïs qui réclame plus d’eau au printemps." Originaire du Soudan, le sorgho est d’abord arrivé dans le sud de la France. Puis, la céréale, qui demande des températures douces, a été plantée dans la moitié sud du pays, jusqu’au Val de Loire. Aujourd'hui, elle se cultive aussi dans la Beauce.

"Actuellement, le sorgho représente moins de 5 % des cultures en France", indique Serge Zaka, docteur en agroclimatologie chez ITK, entreprise d’innovation agronomique, dans les colonnes du quotidien. "Mais il est de plus en plus cultivé avec la hausse des températures", précise-t-il. Et pour cause : le sorgho ne nécessite que très peu d'eau. "Lorsqu’il n’y a pas de sécheresse, le maïs et le sorgho croissent de la même façon, mais dès qu’on manque d’eau, même de façon modérée, le sorgho prend l’avantage. Cela est dû à un système racinaire beaucoup plus (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le couac de l’augmentation des retraites, l'audit énergétique obligatoire des passoires thermiques encore repoussé… Le flash éco du jour
A New York, un serveur de McDonald's blessé par balle pour des frites froides
Pékin va lancer des manœuvres militaires près des côtes de Taïwan
Le FMI se dit prêt à aider le Bangladesh en pleine crise financière
Réforme du RSA : une expérimentation lancée à l'automne dans certains départements ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles