Publicité
La bourse ferme dans 8 h 7 min
  • CAC 40

    7 855,90
    -8,80 (-0,11 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 029,77
    -4,66 (-0,09 %)
     
  • Dow Jones

    38 712,21
    -35,21 (-0,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,0813
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • Gold future

    2 330,00
    -24,80 (-1,05 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 488,35
    +167,38 (+0,27 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 419,60
    +6,65 (+0,47 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,23
    -0,27 (-0,34 %)
     
  • DAX

    18 593,17
    -37,69 (-0,20 %)
     
  • FTSE 100

    8 204,88
    -10,60 (-0,13 %)
     
  • Nasdaq

    17 608,44
    +264,89 (+1,53 %)
     
  • S&P 500

    5 421,03
    +45,71 (+0,85 %)
     
  • Nikkei 225

    38 720,47
    -156,24 (-0,40 %)
     
  • HANG SENG

    18 090,82
    +152,98 (+0,85 %)
     
  • GBP/USD

    1,2786
    -0,0014 (-0,11 %)
     

TotalEnergies : Patrick Pouyanné reste à la tête du groupe pour les trois prochaines années

HJBC/Adobe Stock

Celui qui dirige la plus grande entreprise française par le chiffre d'affaires depuis dix ans, Patrick Pouyanné, a promis vendredi de garder «le cap» lors de cette AG qui a finalement eu lieu sans heurts, à distance de militants écologistes qui dénoncent les énergies fossiles. Plus de 75% des actionnaires ont approuvé sa reconduction, proche du score d'il y a trois ans (77%). Sur le climat, le PDG de 60 ans, veut en tout cas se démarquer de ses concurrentes BP et Shell, qui ont annoncé un ralentissement du rythme de leur transition énergétique, alors qu'il se vante de diriger «le groupe pétrolier le plus impliqué dans la transition énergétique», ce que le think-tank Carbon Tracker conteste au profit de la compagnie italienne Eni. «Je vous confirme, nul besoin de le dire, mais si certains en doutent que nous garderons le cap de cette stratégie équilibrée», entre pétrole et gaz d'une part, et énergies bas carbone d'autres part, a déclaré le PDG, dont l'entreprise se targue d'être plus rentable, moins endettée et de plus en plus généreuse pour ses actionnaires.

«TotalEnergies démontre chaque jour qu'il est possible encore une fois, d'être une compagnie rentable, même la plus rentable, tout en se transformant» et «en investissant dans les énergies de demain» , a-t-il ajouté. Tout en rappelant qu'il était «nécessaire" de mettre en production «de nouveaux champs» pétroliers pour répondre à la demande mondiale, à rebours de l'Agence internationale de l'énergie qui préconise l'abandon (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Après Habitat, l’enseigne deco Interior’s dans la tourmente
Carrefour : les 9 millions d'euros du PDG exaspèrent les salariés, mais pas les actionnaires
Le secteur auto sous pression des résultats et de la Chine en Bourse… Une opportunité ?
Ne pouvant cibler TotalEnergies, des militants écologistes visent Amundi
L'extraterrestre Elon Musk tacle la fusée européenne Ariane 6