La bourse ferme dans 2 h 28 min
  • CAC 40

    5 895,84
    -40,58 (-0,68 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 395,89
    -37,56 (-1,09 %)
     
  • Dow Jones

    29 926,94
    -346,93 (-1,15 %)
     
  • EUR/USD

    0,9756
    -0,0039 (-0,40 %)
     
  • Gold future

    1 700,80
    -20,00 (-1,16 %)
     
  • BTC-EUR

    20 135,68
    -713,85 (-3,42 %)
     
  • CMC Crypto 200

    447,17
    -15,95 (-3,44 %)
     
  • Pétrole WTI

    88,91
    +0,46 (+0,52 %)
     
  • DAX

    12 361,09
    -109,69 (-0,88 %)
     
  • FTSE 100

    6 977,54
    -19,73 (-0,28 %)
     
  • Nasdaq

    11 073,31
    -75,33 (-0,68 %)
     
  • S&P 500

    3 744,52
    -38,76 (-1,02 %)
     
  • Nikkei 225

    27 116,11
    -195,19 (-0,71 %)
     
  • HANG SENG

    17 740,05
    -272,10 (-1,51 %)
     
  • GBP/USD

    1,1139
    -0,0030 (-0,27 %)
     

Tickets resto : le plafond passe à 25 euros à partir du 1er octobre

Ticket restaurant
Ticket restaurant

Le plafond journalier des titres retaurant passera bien de 19 à 25 euros à partir du 1er octobre, selon nos confrères de France Info. La mesure avait déjà été annoncée fin juillet par Bruno le Maire. « Dans ces temps difficiles pour nos compatriotes, je veux rendre la vie moins coûteuse, donc je suis prêt à augmenter le plafond de 19 à 25 euros », avait-il déclaré à BFMTV. « C'est une bonne proposition de députés LR, socialistes et écologistes, et je la prends ».

Le cabinet du ministre de l'Économie avait confirmé à MoneyVox qu'il y aurait bien début septembre, « une concertation avec la Commission nationale des titres restaurant (...) en vue d'une mise en place du plafond journalier de paiement en titres restaurant à 25 euros ».

Tous les produits alimentaires désormais concernés

Jusqu'à aujourd'hui, seuls les produits alimentaires immédiatement consommables ( fruits et légumes, sandwichs, etc..) pouvaient être payés par les titres restaurant. À partir de ce jeudi 1er septembre et jusqu'à la fin de l'année 2023, tout produit alimentaire, qu'il soit ou non directement consommable est concerné. La part employeur exonérée d'impôts passe elle aussi de 5,69 euros à 5,92 euros. La valeur faciale maximum du titre est relevée de 11,38 à 11,84 euros.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Cette astuce gratuite pour éviter la flambée de sa facture d'électricité au 1er septembre
- Gaz et électricité : les 7 options de Macron pour éviter une flambée de votre facture en 2023
- Carburant, gaz, électricité... Ce que vous avez économisé grâce au bouclier tarifaire