La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 553,86
    +9,19 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 776,81
    +19,76 (+0,53 %)
     
  • Dow Jones

    33 761,05
    +424,38 (+1,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0257
    -0,0068 (-0,66 %)
     
  • Gold future

    1 818,90
    +11,70 (+0,65 %)
     
  • BTC-EUR

    23 872,56
    +107,03 (+0,45 %)
     
  • CMC Crypto 200

    574,64
    +3,36 (+0,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    91,88
    -2,46 (-2,61 %)
     
  • DAX

    13 795,85
    +101,34 (+0,74 %)
     
  • FTSE 100

    7 500,89
    +34,98 (+0,47 %)
     
  • Nasdaq

    13 047,19
    +267,27 (+2,09 %)
     
  • S&P 500

    4 280,15
    +72,88 (+1,73 %)
     
  • Nikkei 225

    28 546,98
    +727,65 (+2,62 %)
     
  • HANG SENG

    20 175,62
    +93,19 (+0,46 %)
     
  • GBP/USD

    1,2139
    -0,0064 (-0,52 %)
     

Tickets-restaurant : extension, plafond... Voici les nouvelles règles

Changements en vue pour les détenteurs de tickets-restaurants : à compter de la rentrée, vous pourrez non seulement dépenser un peu plus, mais vous pourrez payer toutes vos courses alimentaires avec ces chèques, tickets et cartes fournis par votre employeur pour régler vos repas. D'un côté, le plafond journalier sera augmenté, et de l'autre, ces sésames pourront aussi permettre de régler vos courses alimentaires dans leur totalité, résume BFMTV jeudi 4 août. Ces mesures ont été votées par les députés jeudi 4 août, rassemblées dans la loi sur le pouvoir d'achat. D'abord, les 19 € qui constituaient le plafond depuis le 1er juillet se sont transformés en 25 € (précédemment, le plafond était de 38 € du fait de la crise sanitaire), une demande répétée de la Commission nationale des titres-restaurants (CNTR), qui militait, en juin dernier, pour que le montant journalier soit à 29 €.

Mais surtout, la loi met fin au distinguo qui s'opérait à la caisse des hyper et supermarchés lorsque l'on faisait ses courses alimentaires, expliquent nos confrères. Il était en effet possible de payer une partie de celles-ci pour des aliments à consommer immédiatement, prêts à l'emploi, comme les sandwichs ou les salades – ce qui excluait de fait tous les produits servant à l'élaboration de plats. Désormais, toutes les courses alimentaires sont concernées, y compris celles qui entrent dans la préparation d'un repas. Cette règle est prévue jusqu'à la fin de l'année 2023.

En décidant ces changements, le (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Tensions avec la Chine : les Etats-Unis renoncent au test d'un missile nucléaire
Les dernières mesures votées pour votre pouvoir d’achat, comment payer moins cher vos fournitures scolaires… Le flash éco du jour
Mont-Blanc : la très grosse caution que pourraient bientôt devoir verser les alpinistes
Pétrole : les prix au plus bas depuis le début de la crise en Ukraine
Le locataire ne paie plus depuis six ans, les propriétaires réclament 45.000 euros de loyers

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles