La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 712,48
    +5,16 (+0,08 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 962,41
    +0,42 (+0,01 %)
     
  • Dow Jones

    34 347,03
    +152,97 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0405
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • Gold future

    1 754,00
    +8,40 (+0,48 %)
     
  • BTC-EUR

    15 820,24
    -164,38 (-1,03 %)
     
  • CMC Crypto 200

    386,97
    +4,32 (+1,13 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,28
    -1,66 (-2,13 %)
     
  • DAX

    14 541,38
    +1,82 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    7 486,67
    +20,07 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    11 226,36
    -58,96 (-0,52 %)
     
  • S&P 500

    4 026,12
    -1,14 (-0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    28 283,03
    -100,06 (-0,35 %)
     
  • HANG SENG

    17 573,58
    -87,32 (-0,49 %)
     
  • GBP/USD

    1,2091
    -0,0023 (-0,19 %)
     

SpaceX : des salariés disent avoir été licenciés pour avoir critiqué Elon Musk

Wikimedia Commons

Il n'y a pas qu'au sein de Twitter qu'Elon Musk est sous pression. Aujourd'hui, plusieurs anciens employés de la société SpaceX appartenant au milliardaire, expliquent avoir été licenciés pour avoir critiqué le fantasque patron dans une lettre, relaie le Guardian en s'appuyant sur une information du New York Times. Huit anciens salariés donc ont décidé de se tourner vers le National Labor Relations Board (NLRB), une agence indépendante chargée d'enquêter sur les pratiques illégales dans le monde du travail aux États-Unis. Ils auraient été victimes de représailles après avoir écrit cette lettre, estiment-ils.

Licenciés au mois de juin, ils auraient aidé des employés à écrire cette lettre pointant le comportement d'Elon Musk sur les réseaux sociaux, notamment. Cette lettre répondait en grande partie à une blague qu'avait faite le patron de la société au sujet d'un rapport qui suggérait qu'il avait versé 250.000 dollars à un agent de bord l'ayant accusé de harcèlement sexuel. Elon Musk avait nié en bloc. Dans cette lettre qu'avait pu consulter The Verge, il était écrit que le comportement d'Elon Musk "dans la sphère publique" était "une source de distraction et d'embarras pour nous tous", et ce, "particulièrement au cours des dernières semaines".

Selon le New York Times, après la rédaction de cette lettre, une vingtaine d'employés auraient rencontré un haut dirigeant de SpaceX et auraient été informés par un des vice-présidents que leur acte était "extrémiste" et que cela ennuyait (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Seine-et-Marne : après avoir reçu une facture mirobolante, ce boulanger menace de tout abandonner
Ryanair promet des billets d'avion à prix cassés pendant une semaine
Après avoir lancé un sondage sur Twitter, Elon Musk réintègre Donald Trump
Bourse, krach du bitcoin… “pour les salariés ayant quitté leur emploi, il est temps de retrouver un travail”
Bourse, inflation, taux, récession… 6 graphiques inquiétants pour l’économie mondiale