Marchés français ouverture 4 h 21 min
  • Dow Jones

    34 053,94
    -39,02 (-0,11 %)
     
  • Nasdaq

    12 200,82
    +384,50 (+3,25 %)
     
  • Nikkei 225

    27 518,75
    +116,70 (+0,43 %)
     
  • EUR/USD

    1,0897
    -0,0014 (-0,13 %)
     
  • HANG SENG

    21 549,86
    -408,50 (-1,86 %)
     
  • BTC-EUR

    21 590,20
    -522,34 (-2,36 %)
     
  • CMC Crypto 200

    535,67
    -9,64 (-1,77 %)
     
  • S&P 500

    4 179,76
    +60,55 (+1,47 %)
     

SNCF : 150.000 billets à prix cassés à saisir

Julien Sarboraria

Du 10 au 31 janvier, la SNCF propose 150.000 billets à prix cassés dans le cadre de ses "Connect Days". Des places à partir de 29 euros l'aller sont mises en vente pour voyager aux quatre coins de la France à bord des TGV INOUI. Les premiers arrivés seront les premiers servis, prévient la SNCF, dans son communiqué.

Dans le détail, les billets pour mettre le cap vers l'Ouest (Bordeaux, Rennes ou Poitiers) seront proposés dès 35 euros. "Si vous préférez le soleil de la Côte d'Azur, rendez-vous Marseille, Aix-en-Provence ou Nice dès 49 euros", annonce également l'entreprise ferroviaire. Le nord de la France (Dunkerque) sera accessible dès 29 euros, alors que l'Est (Nancy) le sera dès 35 euros. "Sinon, toutes nos destinations sont aussi disponibles avec l'arrivée à Paris au même prix !", précise par ailleurs la SNCF.

Les prix affichés sont par personne, pour un aller simple uniquement, en seconde classe avec TGV INOUI (hors OUIGO), et dans la limite des places disponibles en seconde classe, stipule la SNCF dans son offre. Cette dernière ne concerne que les voyages effectués du 10 au 31 janvier 2023, "jusqu'à épuisement du nombre de billets au prix indiqué".

Pour rappel, depuis ce mardi 10 janvier, certains billets de train ont vu leurs prix augmenter de 5% environ pour contrer la hausse des prix de l'énergie. La direction de la SNCF avait promis de laisser un "bouclier tarifaire" afin de conserver des prix plus ou moins attractifs. Ainsi, certains billets ne subiront pas de hausses. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Aviation : Airbus conserve sa place de numéro 1 face à Boeing
LVMH : la fille de Bernard Arnault à la tête de Christian Dior Couture à la place de Pietro Beccari
Prix de la baguette : un boulanger perd contre Leclerc
Lidl ouvre son plus grand magasin parisien, à un endroit stratégique
Un employé de restaurant condamné à rembourser la totalité de ses salaires