Marchés français ouverture 2 h 15 min
  • Dow Jones

    34 429,88
    +34,88 (+0,10 %)
     
  • Nasdaq

    11 461,50
    -20,90 (-0,18 %)
     
  • Nikkei 225

    27 788,03
    +10,13 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,0581
    +0,0050 (+0,48 %)
     
  • HANG SENG

    19 306,85
    +631,50 (+3,38 %)
     
  • BTC-EUR

    16 377,41
    +160,96 (+0,99 %)
     
  • CMC Crypto 200

    410,55
    +9,13 (+2,27 %)
     
  • S&P 500

    4 071,70
    -4,87 (-0,12 %)
     

Salto : M6, TF1 et France Télévisions voudraient vendre la plateforme de streaming

Zblaster/Adobe Stock

Est-ce la fin de l'aventure du petit poucet français du streaming ? La plateforme de SVOD (vidéo à la demande illimitée sur abonnement) Salto fondée en 2020, et censée concurrencer les géants Netflix ou Disney Plus, serait sur le point de perdre deux de ses trois membres fondateurs : M6 et TF1, rapporte La Lettre A, le 17 novembre dernier. TF1 l'aurait acté le 16 novembre dernier, pendant que M6 l'aurait notifié le lendemain. Et France Télévisions pourrait aussi suivre car le groupe, en mars dernier, avait annoncé quitter l'aventure si TF1 et M6 finissaient par fusionner.

Pourtant, la dernière heure de la plateforme, qui compte 800.000 abonnés selon des chiffres du Figaro et des Échos, et qui emploie près de 250 personnes, n'est pas encore arrivée. Les actionnaires majoritaires seraient à la recherche d'un repreneur pour celle qui se présente comme la "plateforme française de divertissement". Cette dernière pourrait continuer à diffuser les programmes des trois groupes audiovisuels en direct ou à la demande après avoir été rachetée. Mais cette possibilité pourrait se réduire à néant si le repreneur est l'un des trois membres fondateurs – car ces derniers pourraient refuser de diffuser sur une plateforme d'un concurrent un de leurs programmes phares.

La valeur de Salto repose en partie sur ces contenus, dont les feuilletons à succès des chaînes diffusés avant ceux de la télévision linéaire. Il serait donc plus simple qu'aucun des trois membres fondateurs ne se lance dans un rachat, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Face aux clients qui lui posent un lapin, l'astuce de ce restaurateur
Lidl et Aldi gagnent encore des parts de marché, les hypermarchés Casino et Auchan à la peine
Pétrole : le Brent plonge, la Chine inquiète, Goldman Sachs sabre son objectif de cours
CAC 40 : craintes de reprise des restrictions Covid-19 en Chine, LVMH et Hermès à surveiller
Twitter France : le directeur général Damien Viel quitte le navire