La bourse ferme dans 2 h 23 min
  • CAC 40

    6 673,43
    +8,23 (+0,12 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 936,95
    +1,44 (+0,04 %)
     
  • Dow Jones

    33 849,46
    -497,57 (-1,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0343
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • Gold future

    1 764,60
    +9,30 (+0,53 %)
     
  • BTC-EUR

    15 894,17
    +124,06 (+0,79 %)
     
  • CMC Crypto 200

    388,23
    +7,94 (+2,09 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,63
    +1,39 (+1,80 %)
     
  • DAX

    14 370,39
    -12,97 (-0,09 %)
     
  • FTSE 100

    7 518,54
    +44,52 (+0,60 %)
     
  • Nasdaq

    11 049,50
    -176,86 (-1,58 %)
     
  • S&P 500

    3 963,94
    -62,18 (-1,54 %)
     
  • Nikkei 225

    28 027,84
    -134,99 (-0,48 %)
     
  • HANG SENG

    18 204,68
    +906,74 (+5,24 %)
     
  • GBP/USD

    1,1994
    +0,0029 (+0,24 %)
     

Le Sénat vote un compromis pour limiter le "matraquage" fiscal des résidences secondaires

PIXABAY

Le débat, sensible, s'est tenu alors que de nombreux maires sont reçus au Sénat, dans le cadre de leur Congrès. "Ce sujet n'est que la suite d'une réforme (suppression de la taxe d'habitation sur la résidence principale, ndlr) non financée, bâclée, et que les collectivités doivent aujourd'hui, comme elle le peuvent traiter", a d'emblée affirmé le rapporteur général Jean-François Husson (LR). "Les Français ont peut-être fait des économies" mais ils "n'arrivent plus à se loger", a renchéri la centriste Annick Billon.

Le gouvernement a introduit dans le projet de budget pour 2023, considéré comme adopté en première lecture par l'Assemblée, un article permettant d'élargir les "zonages", où les communes sont autorisées à majorer de 60% la taxe d'habitation des résidences secondaires. L'objectif : offrir un levier supplémentaire aux communes où les populations locales peinent à trouver un logement à l'année, alors qu'il en existe qui sont rarement occupés. Le ministre chargé des Comptes publics Gabriel Attal a indiqué que "selon Bercy, 80% des communes" ayant droit à cette majoration ne l'utilisent pas.

Des propositions ont été faites pour aller au-delà en permettant de "décorréler" les taux de la taxe d'habitation sur les résidences secondaires et des taxes foncières, afin que l'augmentation de la première ne pénalise pas mécaniquement l'habitat permanent. Mais des sénateurs ont alerté contre un risque de "matraquage" des résidences secondaires. "Cette règle de lien, certes contraignante, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La Chine fait un pas de plus vers son système de crédit social en dévoilant un nouveau projet de loi
Bretagne : elle découvre qu’elle est mariée à un inconnu depuis 2009
Crédit immobilier : la BCE pousse à l’adoption des taux variables en France
La Banque de France met en place un numéro unique pour aider les personnes en difficulté financière
Le gouvernement veut mieux encadrer la rémunération des hauts fonctionnaires