La bourse ferme dans 5 h 16 min
  • CAC 40

    6 117,09
    +69,78 (+1,15 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 565,61
    +26,73 (+0,76 %)
     
  • Dow Jones

    31 438,26
    -62,42 (-0,20 %)
     
  • EUR/USD

    1,0591
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 826,00
    +1,20 (+0,07 %)
     
  • BTC-EUR

    19 886,83
    -491,31 (-2,41 %)
     
  • CMC Crypto 200

    459,62
    -2,18 (-0,47 %)
     
  • Pétrole WTI

    111,23
    +1,66 (+1,52 %)
     
  • DAX

    13 264,78
    +78,71 (+0,60 %)
     
  • FTSE 100

    7 339,58
    +81,26 (+1,12 %)
     
  • Nasdaq

    11 524,55
    -83,07 (-0,72 %)
     
  • S&P 500

    3 900,11
    -11,63 (-0,30 %)
     
  • Nikkei 225

    27 049,47
    +178,20 (+0,66 %)
     
  • HANG SENG

    22 418,97
    +189,45 (+0,85 %)
     
  • GBP/USD

    1,2264
    -0,0006 (-0,05 %)
     

Roundup : Monsanto condamné définitivement, le groupe visé par plus de 30.000 plaintes similaires

C'est une condamnation définitive qui pourrait faire jurisprudence. La Cour suprême des Etats-Unis a refusé mardi 21 juin un appel de Monsanto, désormais propriété du groupe allemand Bayer, rendant définitive sa condamnation à verser 25 millions de dollars à un retraité qui impute son cancer au désherbant Roundup. Conformément aux usages, la haute juridiction n'a pas justifié sa décision qui risque d'avoir de lourdes conséquences pour le groupe, visé par plus de 30.000 plaintes comparables. Le groupe Bayer a indiqué avoir mis 4,5 milliards de dollars supplémentaires de côté pour faire face à de nouvelles procédures.

L'action Bayer chutait de 4,07% à 60,79 euros à la Bourse de Francfort après l'annonce. "Bayer exprime respectueusement son désaccord avec la décision de la Cour suprême" mais "est totalement prêt à faire face au risque légal associé à de futures plaintes potentielles aux Etats-Unis", a réagi le groupe dans un communiqué. L'entreprise précise "n'admettre aucun tort ni responsabilité" et "continuer à soutenir ses produits Roundup, un outil précieux pour une production agricole efficace dans le monde".

Le choix de la Cour de ne pas intervenir laisse en place la condamnation en appel de Monsanto dans le procès intenté par Edwin Hardeman, qui avait été diagnostiqué d'un lymphome non hodgkinien en 2015. Edwin Hardeman a été un des premiers plaignants à attaquer Monsanto en justice, imputant son cancer à l'herbicide qu'il avait utilisé sur sa grande propriété pendant 25 ans, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ikea, toujours plus innovant… dans l’optimisation fiscale
CAC 40 : La Bourse fait machine arrière toute, la récession menace, la Fed en ligne de mire
Uber et Lyft attaqués en justice par des chauffeurs, accusés de pratiques anticoncurrentielles aux Etats-Unis
Greenwashing : Adidas et New Balance visées par une plainte pour publicité mensongère
Deliveroo ouvre à Bordeaux sa première dark kitchen hors de Paris

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles