Publicité
Marchés français ouverture 8 h 18 min
  • Dow Jones

    40 415,44
    +127,91 (+0,32 %)
     
  • Nasdaq

    18 007,57
    +280,63 (+1,58 %)
     
  • Nikkei 225

    39 599,00
    -464,79 (-1,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,0896
    +0,0009 (+0,09 %)
     
  • HANG SENG

    17 635,88
    +218,20 (+1,25 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 062,25
    -397,15 (-0,64 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 385,55
    -19,79 (-1,41 %)
     
  • S&P 500

    5 564,41
    +59,41 (+1,08 %)
     

Elle retire plus de 40 000 euros du compte de son amant… momifié

sumire8/Adobe Stock

Une histoire pour le moins insolite. Une femme de 64 ans a retiré plus de 40 000 euros du compte bancaire de son amant, abandonné mort dans son lit pendant seize mois à Besançon, selon le procureur de la République Étienne Manteaux. La sexagénaire a été présentée ce samedi 15 juin au parquet de Besançon à l'issue de sa garde à vue, avant d'être jugée pour «non assistance à personne en péril», «vol» de carte bancaire et «escroquerie», au préjudice de la fille du défunt et de la caisse de retraite qui a indument versé une pension pendant seize mois, a précisé le magistrat.

Le 5 août 2023, le cadavre d'un homme de 62 ans était découvert en état de momification sur son lit, après que ses voisins se furent inquiétés de ne plus avoir de signe de vie de sa part. Les médecins légistes ont estimé que le décès remontait à «plusieurs mois en arrière» et «ont exclu la survenue d'évènement traumatique, privilégiant une mort d'origine naturelle», selon M. Manteaux. L'enquête de voisinage a permis d'établir que cet homme, qui «vivait particulièrement seul» et buvait beaucoup, avait été vu pour la dernière fois «à la fin du printemps 2022», précise-t-on.

Toutefois, quand sa fille unique, avec laquelle il n'avait plus de contact depuis 2005, s'est rapprochée du notaire et a accédé aux comptes de son père, elle a eu la surprise de constater de nombreux retraits bancaire, jusqu'en octobre 2023. Entre juin 2022, date supposée du décès, et octobre 2023, «43 000 euros ont été retirés» du compte du défunt, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

4 millions d’euros volés, 20 000 commandes jamais livrées : l’entreprise de vente de meubles n’existait pas
«Brouilleur de drones, radio cryptée... dans les coulisses de la guerre électronique»
Réouverture de l’aéroport international : un «retour à la vie normale» se profile en Nouvelle-Calédonie
«Ce serait une catastrophe» : Bruno Le Maire s’oppose fermement au Smic à 1 600 euros
JO 2024 : une petite entreprise obligée de changer de nom, son patron craint pour sa survie