Marchés français ouverture 5 h 8 min
  • Dow Jones

    29 260,81
    -329,60 (-1,11 %)
     
  • Nasdaq

    10 802,92
    -65,00 (-0,60 %)
     
  • Nikkei 225

    26 651,68
    +220,13 (+0,83 %)
     
  • EUR/USD

    0,9630
    +0,0019 (+0,19 %)
     
  • HANG SENG

    17 833,35
    -21,79 (-0,12 %)
     
  • BTC-EUR

    20 550,80
    +794,62 (+4,02 %)
     
  • CMC Crypto 200

    453,79
    +20,69 (+4,78 %)
     
  • S&P 500

    3 655,04
    -38,19 (-1,03 %)
     

Le report de la mission lunaire Artémis I n’est pas si exceptionnel

Le premier décollage très attendu de la fusée Space Launch System (SLS) a encore été reporté. Pour l’instant, Artémis I ne part pas vers la Lune. Cette attente pour sembler inhabituelle : les aléas et reports sont pourtant presque banals dans l’histoire de l’exploration spatiale.

La première mission du programme Artémis n’est toujours pas partie vers la Lune. Alors qu’une nouvelle tentative de lancer la fusée Space Launch System (SLS) dans l’espace devait avoir lieu le samedi 3 septembre 2022, la Nasa a décidé de repousser encore une fois Artémis I. En cause, un incident technique : une fuite d’hydrogène liquide (le carburant de la fusée), survenue au moment du remplissage des réservoirs. La fuite n’a pas pu être résolue malgré plusieurs tentatives pour la colmater.

Aucune autre tentative de lancement devrait avoir lieu début septembre, a indiqué l’agence spatiale le 3 septembre. La Nasa va devoir ramener la fusée dans son VAB (le « Vehicle Assembly Building », le bâtiment dans lequel le lanceur a été préparé), afin de réinitialiser les batteries du système de vol. La nouvelle date de lancement n’a pas encore été annoncée par l’agence. Toutefois, il semble peu probable qu’Artémis I soit lancée avant le 17 octobre, au plus tôt.

Les vols de fusée repoussés, la règle plutôt que l’exception

L’annonce d’un deuxième report du décollage a forcément suscité quelques réactions de déception,

[Lire la suite]