Publicité
La bourse ferme dans 8 h 26 min
  • CAC 40

    8 023,26
    +41,75 (+0,52 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 936,57
    +22,44 (+0,46 %)
     
  • Dow Jones

    37 775,38
    +22,07 (+0,06 %)
     
  • EUR/USD

    1,0651
    +0,0005 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    2 399,20
    +1,20 (+0,05 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 905,32
    +3 432,87 (+5,97 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 317,22
    +4,59 (+0,35 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,90
    +1,17 (+1,41 %)
     
  • DAX

    17 837,40
    +67,38 (+0,38 %)
     
  • FTSE 100

    7 877,05
    0,00 (0,00 %)
     
  • Nasdaq

    15 601,50
    -81,87 (-0,52 %)
     
  • S&P 500

    5 011,12
    -11,09 (-0,22 %)
     
  • Nikkei 225

    37 068,35
    -1 011,35 (-2,66 %)
     
  • HANG SENG

    16 233,42
    -152,45 (-0,93 %)
     
  • GBP/USD

    1,2437
    -0,0002 (-0,01 %)
     

Les records de ventes de champagne, portées par la demande mondiale

Syda Productions/Adobe Stock

Pour le réveillon de la Saint-Sylvestre, les bouteilles de champagne seront de mise sur de nombreuses tables pour fêter le passage de 2022 à 2023. Et même si la demande dans l'Hexagone a reculé, les ventes en grandes surfaces ayant baissé de 10% au mois de décembre, 2022 a été à nouveau une année record pour le secteur, rapporte Le Figaro, samedi 31 décembre. Car les 34.200 hectares de la luxueuse appellation ne produisent pas assez de champagne pour faire face à la demande mondiale.

Le Comité interprofessionnel du vin de Champagne (CIVC) estime qu'il y a eu, en plus par rapport à 2021, entre 3 à 8 millions de bouteilles expédiées, dans l'Hexagone et à l'étranger, pour atteindre un chiffre compris entre 325 et 330 millions de bouteilles. Si le record de 2007 en termes de bouteilles vendues (337 millions) ne sera vraisemblablement pas dépassé, il devrait l'être en chiffre d'affaires, assure David Chatillon, coprésident du CIVC, interrogé par nos confrères.

Il pourrait dépasser les 6 milliards d'euros, après avoir été de 5,7 milliards d’euros en 2021. Ces chiffres s'expliquent par une explosion de la demande dans certains pays, comme aux États-Unis, au Japon et dans le nord de l'Europe. Outre-Atlantique, les exportations ont été favorisées par la faiblesse de l'euro par rapport au dollar.

Ces deux dernières années, la production a été réduite du fait de quotas mis en place pendant la crise sanitaire, et la succession d'épisodes de gelées et de maladies qui ont entraîné une nouvelle (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Une armée de "cyberdéfenseurs" bientôt formée à Télécom SudParis
Voici les jours de congé à poser pour avoir le plus de vacances possible en 2023
Le rebond des taux va accroître les risques du système financier
La Croatie devient le vingtième pays de la zone euro
Réforme des retraites : les partenaires sociaux reçus par la Première ministre mardi et mercredi