La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    28 725,51
    -500,09 (-1,71 %)
     
  • EUR/USD

    0,9842
    +0,0022 (+0,23 %)
     
  • Gold future

    1 668,30
    -3,70 (-0,22 %)
     
  • BTC-EUR

    19 676,72
    -188,15 (-0,95 %)
     
  • CMC Crypto 200

    443,49
    +0,06 (+0,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,74
    -1,49 (-1,87 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,86 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 575,62
    -161,88 (-1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 585,62
    -54,85 (-1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,89 (-1,84 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,93 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1120
    -0,0003 (-0,03 %)
     

La professeure a enseigné au lycée pendant quinze ans sans diplôme

Elle se vantait d'avoir un beau CV : maîtrise d'histoire, maîtrise de lettres modernes, toutes deux délivrées par l'université d'Avignon. Or, ces diplômes étaient faux. Mais cette habitante de Pertuis, dans le Vaucluse, n'a soulevé aucun soupçon et la supercherie a duré quinze ans, rapporte France Bleu Provence, mardi 23 août.

Âgée aujourd'hui de 48 ans, cette femme avait présenté de faux documents pour enseigner dans des lycées privés d'Aix-en-Provence depuis 2003. Les directeurs d'établissements n'y ont vu que du feu et la fausse enseignante a pu exercer, malgré son absence de qualification. Elle a ainsi été professeur de 2003 à 2013 dans un premier lycée, puis depuis 2018 dans un autre lycée privé à Aix-en-Provence. La direction de l'établissement a tout de même fini par s'interroger sur ces pseudos maîtrises d'histoire et de lettres modernes.

Convoquée par les policiers d'Avignon, l'usurpatrice a alors reconnu les faits et expliqué aux enquêteurs que "ce n'était pas grave" et qu'elle "n'avait jamais eu de problèmes comme professeur". Cette dernière a été laissée en liberté. Elle s'expliquera devant un juge en mars prochain.

En mai dernier, l'animateur de M6 et RTL, Julien Courbet avait été victime d'une usurpation d'identité. Un imposteur se faisant passer pour lui discutait avec ses fans sur Skype et demandait de l’argent en échange d’autographes. C’est Julien Courbet lui-même qui avait révélé l'arnaque lors de son émission radio. "J'ai une de mes connaissances qui m'appelle (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Gaz : vers une augmentation de 50% des livraisons de gaz algérien à la France ?
Taïwan : deux navires de guerre américains en transit dans le détroit, en réponse aux manoeuvres de la Chine
Taxation des "super profits" : Elisabeth Borne "ne ferme pas la porte"
La hausse des tarifs de l'électricité en 2023 sera "contenue", assure Bruno Le Maire
Pouvoir d'achat : sur Airbnb, ces Français à la recherche de revenus complémentaires