La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 884,78
    -95,54 (-0,28 %)
     
  • Nasdaq

    12 967,42
    +29,30 (+0,23 %)
     
  • Nikkei 225

    28 942,14
    -280,63 (-0,96 %)
     
  • EUR/USD

    1,0087
    -0,0093 (-0,92 %)
     
  • HANG SENG

    19 763,91
    -158,54 (-0,80 %)
     
  • BTC-EUR

    23 207,42
    -199,55 (-0,85 %)
     
  • CMC Crypto 200

    558,63
    +0,90 (+0,16 %)
     
  • S&P 500

    4 276,98
    +2,94 (+0,07 %)
     

Le prix exorbitant que doivent payer les propriétaires de yacht pour avoir Internet

Avoir Internet lorsque l'on est en pleine mer, cela est désormais possible sans passer par la 4G. Mais ce service qui nous paraît aujourd'hui plus qu'indispensable n'est pas à la portée de toutes les bourses. C'est ce que révèle Fortune le 8 juillet, à propos de ce nouveau service proposé aux riches propriétaires de yacht par Starlink, une société exploitée par SpaceX, la société d'Elon Musk. Cette dernière vient de lancer un service Internet à destination des luxueux géants des mers et des navires commerciaux, après avoir reçu l'autorisation de l'autorité de régulation du marché des télécommunications américaine.

Contre 5.000 $ par mois, soit 4.900 €, vous pourrez surfer sur le Net en plein milieu de l'océan. À côté de cette facture salée, il faudra ajouter des frais d'installation plus qu’importants : 10.000 $, soit 9.800 €, devront être versés pour l'équipement. La connexion (avec des vitesses de téléchargement de 350 Mb/s) ne sera pas aussi rapide que celle prévue au sol, mais il s'agit de la première offre dans un secteur qui jusqu'à présent ne disposait d'aucune couverture, relève le magazine économique américain.

Toutes les zones du globe ne sont pas concernées, mais Starlink promet d'étendre sa couverture très prochainement. Les eaux proches des États-Unis (sauf l'Alaska) et de l'Europe (hormis une partie de la Norvège, de la Suède et de la Finlande), du Brésil, du Chili, de la partie sud de l'Australie et de la Nouvelle-Zélande sont d'ores et déjà couvertes par ce nouveau (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

6,7 milliards d'euros : "Choose France" fait le plein d'investissements étrangers
Révélation de liens privilégiés entre Macron et Uber, indignation à gauche
Netflix compte 10 millions d'abonnés français, la nouvelle méthode de Bruno Le Maire pour réduire les dépenses publiques… Le flash éco du jour
Leur passeport ne sera pas prêt à temps, les retraités doivent tirer un trait sur leur voyage
Faux abonnés, likes, commentaires... dans le business des "faiseurs d'abonnés" de Twitter

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles