La bourse ferme dans 5 h 48 min
  • CAC 40

    7 143,76
    -22,51 (-0,31 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 222,63
    -18,49 (-0,44 %)
     
  • Dow Jones

    34 053,94
    -39,02 (-0,11 %)
     
  • EUR/USD

    1,0935
    +0,0024 (+0,22 %)
     
  • Gold future

    1 924,20
    -6,60 (-0,34 %)
     
  • BTC-EUR

    21 418,86
    -501,77 (-2,29 %)
     
  • CMC Crypto 200

    534,72
    -10,60 (-1,94 %)
     
  • Pétrole WTI

    75,81
    -0,07 (-0,09 %)
     
  • DAX

    15 411,38
    -97,81 (-0,63 %)
     
  • FTSE 100

    7 836,38
    +16,22 (+0,21 %)
     
  • Nasdaq

    12 200,82
    +384,50 (+3,25 %)
     
  • S&P 500

    4 179,76
    +60,55 (+1,47 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2252
    +0,0023 (+0,19 %)
     

Pourquoi les pommes de terre risquent elles aussi de coûter plus cher ?

PIXABAY

Dans ce contexte d’inflation quasi généralisée, c’est désormais un luxe de pouvoir trouver des produits non concernés par la hausse des prix. La pomme de terre ne devrait pas faire exception à la règle, leur coût devrait bel et bien augmenter, notamment pour le secteur de la grande distribution. Comme l’indique RMC, le rendement moyen de la pomme de terre est au niveau le plus bas depuis vingt-sept ans en raison de la sécheresse qui a sévèrement touché l’Europe durant l’année. Fin août, l’Union nationale des producteurs de pommes de terre avait demandé une revalorisation des prix payés au producteur, craignant une "récolte catastrophique". Une pénurie était même alors crainte.

Outre la sécheresse, la hausse des prix de l’énergie affecte également les producteurs de pommes de terre, qui se voient aussi contraints d’évaluer une hausse de 30 % du coût d’achat pour la grande distribution. Un agriculteur rencontré par RMC affirme avoir vu ses charges augmenter de 25 %, du jamais vu selon lui. Ayant enregistré une baisse de sa production en raison de la sécheresse, cela le contraint à augmenter le prix du sac. Certaines activités de production nécessitent également l’utilisation d’électricité, dont les factures sont également en hausse.

Pour l’achat de pommes de terre, les acteurs de la grande distribution vont donc devoir payer le prix fort. Mais une incertitude demeure : les consommateurs payeront-ils forcément plus cher ? Geoffroy d’Ercy, président de l’Union nationale des producteurs (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Norovirus : à la veille du réveillon de la Saint-Sylvestre, des coquillages retirés de la vente
Juste après Noël, les AirPods 3 subissent une nouvelle baisse de prix chez Amazon
Galette des rois : à quelle hausse de tarif devez-vous vous attendre ?
Attention à ce produit Ikea défectueux : il risque de provoquer des chutes et blessures
Casino vous rembourse votre billet de train en bons d'achat