Publicité

Le patron de Nvidia et d'autres stars de la tech attendus à Taïwan pour dessiner l'avenir de l'IA

Le patron de Nvidia, Jensen Huang, le 18 mars 2024 à San Francisco, en Californie (JOSH EDELSON)
Le patron de Nvidia, Jensen Huang, le 18 mars 2024 à San Francisco, en Californie (JOSH EDELSON)

Les poids lourds mondiaux des semi-conducteurs et de l'intelligence artificielle (IA) sont attendus cette semaine au salon technologique Computex de Taïwan, qui s'apprête à accueillir le patron de Nvidia, Jensen Huang, comme une star.

M. Huang, qui est né à Taïwan, doit prononcer un discours dimanche, à l'ouverture de cette édition 2024 du salon où participeront également AMD, Qualcomm et Intel.

Computex est la principale vitrine technologique annuelle de Taïwan, dont les usines de semi-conducteurs de pointe sont cruciales pour de nombreux produits, des iPhones aux serveurs qui font fonctionner ChatGPT. Le salon génère un grand intérêt cette année au moment où l'IA rebat les cartes dans nombre de technologies.

PUBLICITÉ

Taïwan "est à l'origine de notre business, car nous fabriquons nos plaquettes et nos systèmes ici", a expliqué M. Huang aux médias la semaine dernière.

L'entrepreneur jouit d'une grande célébrité sur l'île, où ses fans l'arrêtent pour lui demander des autographes et des selfies.

Son groupe, Nvidia, est devenu le leader mondial incontesté des puces et du matériel spécialisé pour l'IA.

La patronne d'AMD Lisa Su, et Cristiano Amon, celui de Qualcomm, devraient aussi s'exprimer au salon. Lisa Su devrait présenter les projets d'AMD dans le domaine de l'IA la plus avancée, tandis que M. Amon "montrera ce que les utilisateurs peuvent attendre de leurs PC de nouvelle génération avec une expérience accélérée par l'IA", selon les organisateurs.

Pat Gelsinger, PDG d'Intel, et Rene Haas, directeur du géant britannique des puces Arm, prendront également la parole.

Pour les géants de la tech qui misent sur l'IA, l'île de Taïwan où sont produits la majeure partie des semi-conducteurs les plus avancés, y compris ceux nécessaires aux applications d'IA demandant la plus grande puissance de calcul, revêt une importance stratégique.

Des fabricants, comme le taïwanais Foxconn, principal sous-traitant d'Apple, se sont également tournés ces dernières années vers la production de matériel pour l'IA.

Young Liu, PDG de Foxconn, a indiqué vendredi aux actionnaires que la part de marché mondiale de l'entreprise pour les serveurs d'IA atteindrait 40% cette année.

Toutefois, la position centrale de Taïwan dans la chaîne d'approvisionnement des semi-conducteurs est devenue une source d'inquiétude dans le monde.

L'île gouvernée de façon autonome est revendiquée comme l'une de ses provinces par la Chine qui n'a jamais exclu le recours à la force pour la placer sous son contrôle.

Ces dernières années, les relations entre Pékin et Taipei se sont détériorées et la Chine a multiplié les manoeuvres militaires et les avertissements.

dhc/qan/cwl/lgo/ib