Publicité
La bourse ferme dans 4 h 23 min
  • CAC 40

    7 351,79
    -161,94 (-2,16 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 772,58
    -89,29 (-1,84 %)
     
  • Dow Jones

    39 853,87
    -504,23 (-1,25 %)
     
  • EUR/USD

    1,0855
    +0,0012 (+0,11 %)
     
  • Gold future

    2 381,90
    -33,80 (-1,40 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 111,39
    -2 119,71 (-3,46 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 304,77
    -33,41 (-2,50 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,69
    -0,90 (-1,16 %)
     
  • DAX

    18 120,40
    -267,06 (-1,45 %)
     
  • FTSE 100

    8 090,28
    -63,41 (-0,78 %)
     
  • Nasdaq

    17 342,41
    -654,99 (-3,64 %)
     
  • S&P 500

    5 427,13
    -128,61 (-2,31 %)
     
  • Nikkei 225

    37 869,51
    -1 285,34 (-3,28 %)
     
  • HANG SENG

    17 004,97
    -306,08 (-1,77 %)
     
  • GBP/USD

    1,2877
    -0,0030 (-0,23 %)
     

Bourse : la chute du bitcoin augure un krach du Nasdaq mené par Nvidia, alerte un courtier

Bourse : la chute du bitcoin augure un krach du Nasdaq mené par Nvidia, alerte un courtier

Le bitcoin (BTC/USD) connaît un nouvel accès de faiblesse. A l’heure où ces lignes sont écrites, la reine des cryptomonnaies perd presque 4%, refluant sous 61 000 dollars et portant à 7% ses pertes sur un mois. Et ce, alors que dans l’intervalle, le Nasdaq 100 (indice actions américain riche en valeurs technologiques et de croissance), auquel il est historiquement étroitement corrélé, a gagné 5%, porté notamment par la formidable ascension de l’action Nvidia, dont le prix a été multiplié par 13 entre le plancher majeur d’octobre 2022 et son sommet (historique) récent à plus de 140 dollars. Cette divergence marquée entre la mauvaise dynamique du bitcoin et la poursuite du rally du Nasdaq 100 interpelle.

Le bitcoin a pâti dernièrement de l’absence de nouveaux catalyseurs haussiers, relève Bernstein. En effet, les dernières statistiques économiques aux Etats-Unis sont ressorties mitigées (avec une accélération plus forte que prévu de l’activité économique mais des indicateurs avancés qui pointent un risque de ralentissement au prochain trimestre), tandis que les tensions inflationnistes restent assez élevées. Ainsi, la Fed pourrait n’abaisser qu’une seule fois son taux directeur cette année (alors que plusieurs réductions étaient espérées il y a seulement quelques mois), ce qui pèse sur le bitcoin. En tant qu’actif ne générant pas de revenu, il pâtit logiquement d’arbitrages défavorables, puisqu’une Fed plus restrictive que prévu est censée soutenir la rémunération des obligations (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

CAC 40 : la Bourse de Paris plombée par Airbus, qui connaît un gros trou d’air
Airbus déçoit et plonge en Bourse, le motoriste Safran emporté dans sa chute
Eurofins Scientific contre-attaque face à Muddy Waters et panse ses plaies en Bourse
Les Émirats arabes unis veulent frapper un gros coup en rachetant un géant européen de la chimie
BNP Paribas n'est plus la première capitalisation bancaire en Europe