La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 931,06
    +8,20 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 448,31
    -6,55 (-0,19 %)
     
  • Dow Jones

    31 097,26
    +321,83 (+1,05 %)
     
  • EUR/USD

    1,0426
    -0,0057 (-0,54 %)
     
  • Gold future

    1 812,90
    +5,60 (+0,31 %)
     
  • BTC-EUR

    18 443,65
    -98,16 (-0,53 %)
     
  • CMC Crypto 200

    420,84
    +0,70 (+0,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    108,46
    +2,70 (+2,55 %)
     
  • DAX

    12 813,03
    +29,26 (+0,23 %)
     
  • FTSE 100

    7 168,65
    -0,63 (-0,01 %)
     
  • Nasdaq

    11 127,84
    +99,11 (+0,90 %)
     
  • S&P 500

    3 825,33
    +39,95 (+1,06 %)
     
  • Nikkei 225

    25 935,62
    -457,42 (-1,73 %)
     
  • HANG SENG

    21 859,79
    -137,10 (-0,62 %)
     
  • GBP/USD

    1,2103
    -0,0072 (-0,59 %)
     

Les opérateurs pourront moins gruger la neutralité du net

câble réseau data center tech
câble réseau data center tech

Une nouvelle règle émerge pour éviter de gruger la neutralité du net. Elle tient compte d’une décision de justice européenne, datant de 2020.

Les choses sont désormais clarifiées : la pratique du « zero rating », ou trafic gratuit en français, n’est pas conforme avec le cadre de la neutralité du net en Europe. En conséquence, les fournisseurs d’accès à Internet doivent s’abstenir d’en proposer, afin d’assurer une égalité de traitement dans l’acheminement de tous les flux sur le réseau.

Cet éclaircissement est survenu courant juin, après une réunion de l’Organe des régulateurs européens des communications électroniques (Berec) — une instance qui rassemble les autorités de régulation du Vieux Continent, comme l’Arcep en France. Objectif : publier une mise à jour de ses lignes directrices sur la neutralité du réseau.

réseau connexion câble
réseau connexion câble

« Les options à tarif zéro sont un sous-ensemble des pratiques de prix différenciés qui sont inadmissibles », lit-on dans le document, finalisé le 9 juin et publié le 14 sur le site web du Berec. L’organe ajoute que toutes les pratiques de tarification différenciée sont inadmissibles dans les offres des opérateurs, quand elles sont liées à des applications ou des services.

Cela vaut, précise le Berec, pour le fournisseur d’accès à Internet qui appliquerait un coût nul à ses propres contenus ou applications ou bien à un service tiers à travers la subvention de ses propres données.

[Lire la suite]

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles