Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 853,87
    -504,22 (-1,25 %)
     
  • Nasdaq

    17 342,41
    -654,94 (-3,64 %)
     
  • Nikkei 225

    39 154,85
    -439,54 (-1,11 %)
     
  • EUR/USD

    1,0842
    -0,0015 (-0,14 %)
     
  • HANG SENG

    17 311,05
    -158,31 (-0,91 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 609,99
    -178,45 (-0,29 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 355,00
    -10,90 (-0,80 %)
     
  • S&P 500

    5 427,13
    -128,61 (-2,31 %)
     

Olivier Véran renonce à sa reconversion dans la chirurgie esthétique

Robert DEYRAIL/Gamma-Rapho/Getty Images

Reconversion annihilée pour Olivier Véran ! En février dernier, l’ancien ministre de la Santé annonçait pourtant la couleur : en plus de vouloir lutter contre «l’extrême droite», sujet brûlant des dernières semaines, il annonçait reprendre la blouse. Mais malgré sa formation de neurologue, il annonçait son arrivée au sein de la Clinique des Champs-Élysées… spécialisée en médecine et chirurgie esthétique. Il confiait que la «discipline [de neurologue] a trop changé», raison pour laquelle il devait prendre un tournant radical, à savoir la médecine esthétique, qui «aide les gens à se sentir mieux dans leur peau, dans leur corps, à se réparer après une maladie».

Cependant, à peine trois mois plus tard, il confie au Dauphiné libéré qu’il abandonne ce projet. Inscrit à une formation à la faculté de Créteil, l’ancien porte-parole du gouvernement est finalement de retour en Isère, là où il est candidat dans la première circonscription pour les élections législatives des 30 juin et 7 juillet. «Regrettant» la décision d’Emmanuel Macron, Olivier Véran concède que cette dissolution a été «un choc», mais il préfère repartir au combat : «Chacun connaît mon combat contre le Rassemblement national, je suis allé constater leurs dégâts dans toutes les communes qu’ils dirigent. Et là, de les imaginer pouvoir atteindre le pouvoir, cela m’a glacé.»

Ce nouvel engagement local l’empêche donc de poursuivre sa formation pour rejoindre la Clinique des Champs-Élysées : «Je ne vais jamais exercer la médecine (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Jackpot pour la méga star britannique Paul McCartney
Charles III : découvrez le prix fou de la rénovation de Buckingham Palace
Tourisme à vélo : avez-vous une idée de son coût ? Vous serez étonné…
À 66 euros le gramme, la cocaïne inonde l'Île-de-France : un «tsunami blanc» en plein essor
Législatives : à quelques jours des élections, «panique à bord» dans les mairies