Publicité
Marchés français ouverture 2 h 15 min
  • Dow Jones

    38 852,86
    -216,74 (-0,55 %)
     
  • Nasdaq

    17 019,88
    +99,08 (+0,59 %)
     
  • Nikkei 225

    38 668,24
    -187,13 (-0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,0850
    -0,0011 (-0,10 %)
     
  • HANG SENG

    18 531,29
    -289,87 (-1,54 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 436,69
    +1 061,95 (+1,70 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 455,14
    -41,32 (-2,76 %)
     
  • S&P 500

    5 306,04
    +1,32 (+0,02 %)
     

Une nouvelle publication de Vect-Horus dans Pharmaceutics démontre comment les vecteurs peuvent améliorer l’adressage de molécules thérapeutiques vers des organes et tumeurs

Vect-Horus
Vect-Horus

Marseille, France, 22Avril - VECT-HORUS, l'entreprise de biotechnologie qui conçoit et développe des molécules « vecteurs » qui facilitent l’adressage de molécules thérapeutiques ou d’agents d’imagerie vers le cerveau et différents organes, a annoncé aujourd'hui la publication d’un article dans le journal scientifique en libre accès Pharmaceutics Vol 26 (MDPI).

L’article, intitulé “LDLR-Mediated Targeting and Productive Uptake of siRNA-Peptide Ligand Conjugates In Vitro and In Vivo”, décrit comment des peptides développés par la société et ciblant le récepteur aux lipoprotéines de faible densité (LDLR) peuvent faciliter la distribution cellulaire et tissulaire d’un petit ARN interférent (siRNA) modèle, aussi bien in vitro qu’in vivo. Comme le LDLR est exprimé différentiellement selon les organes et surexprimé dans de nombreux cancers incluant le Glioblastome Multiforme (GBM) et l’Adénocarcinome Canalaire Pancréatique (PDAC), les résultats ouvrent de nouvelles opportunités dans l’adressage d’agents thérapeutiques ou d’imagerie vers de nombreux organes et tumeurs.

Un vecteur appartenant à cette même famille a permis le développement d’un agent théranostique pour le diagnostic et le traitement du GBM et du PDAC. Cet agent, actuellement en essai clinique précoce (ePhase 1), est codéveloppé avec la société RadioMedix.

PUBLICITÉ

“Ces résultats renforcent le potentiel des vecteurs pour améliorer significativement le transport d’agents thérapeutiques et d’imagerie afin d’améliorer le diagnostic et le traitement de cancers et de maladies du Système Nerveux Central” a déclaré Alexandre Tokay co-fondateur et CEO de Vect-Horus. “Ceci confère également un nouvel élan à nos partenariats actuels et en particulier nos deux récents accords de licence, avec Novo Nordisk et Ionis Pharmaceuticals.”

Les siRNAs sont des agents thérapeutiques prometteurs grâce à leur spécificité et leur capacité à moduler l’expression génique, mais leur adressage dans les cellules et tissus cibles reste compliqué en raison de l’absence de systèmes de délivrance efficaces et sélectifs.

Cette étude a permis d’identifier et d’optimiser une famille de vecteurs peptidiques ciblant le LDLR. Les résultats ont également permis de valider que les peptides spécifiques du LDLR sont des ligands efficaces pour la distribution d’oligonucléotides thérapeutiques, dans un modèle cellulaire et in vivo après une administration systémique.

Pour l’article complet (en anglais), cliquez ici

A propos de Vect-Horus

Vect-Horus conçoit et développe des molécules « vecteurs » qui facilitent l’adressage de molécules thérapeutiques ou d’agents d’imagerie vers des organes cibles, notamment le cerveau et les tumeurs. Créée en 2005, la société Vect-Horus est un spin-off de l’Institut de Neurophysiopathologie (INP, UMR7051, CNRS and Aix Marseille Université) anciennement dirigé par le Dr Michel Khrestchatisky, cofondateur de Vect-Horus. La société a 38 employés (essentiellement en R&D).

Contacts

Pour plus d’information, n’hésitez pas à contacter

Vect-Horus, Emmanuelle Bettendorf, Vect-Horus, BD & Alliance Management

contact@vect-horus.com

Relations Media

Sophie Baumont, Cohesion Bureau, sophie.baumont@cohesionbureau.com

Pièce jointe